Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sports · Hockey · Adieu les Nordiques!

Adieu les Nordiques!

Date de diffusion : 25 mai 1995

Après plusieurs semaines de négociations infructueuses avec le gouvernement du Québec, Marcel Aubut annonce, le 25 mai 1995, la vente officielle des Nordiques à Comsat Corporation, un groupe de communications et de divertissement de Washington. L'entreprise choisit la ville de Denver au Colorado pour établir sa nouvelle équipe. La transaction est évaluée à 75 millions de dollars américains.

Dans son annonce, Marcel Aubut jette le blâme sur le gouvernement du Québec, mais explique aussi le départ des Nordiques par la petitesse du marché de Québec et par la hausse des salaires des joueurs.

Les demandes de Marcel Aubut – financer la construction d'un nouveau Colisée et effacer l'ensemble des dettes de l'équipe à l'aide d'une loterie ou d'un casino – sont jugées irréalistes par le gouvernement du Québec. Le 16 mai 1995, le premier ministre Jacques Parizeau formule une dernière offre pour sauver l'équipe. Le gouvernement en deviendrait actionnaire avec un investissement de 17,5 millions de dollars canadiens. De plus, il serait prêt à donner 7 millions de dollars canadiens supplémentaires pendant les deux ou trois années de la construction du nouvel amphithéâtre.

L'offre du premier ministre Parizeau obligerait cependant les Nordiques à respecter certaines conditions. Ainsi, l'équipe devrait s'engager à maîtriser l'inflation des salaires payés aux joueurs, à obtenir de l'aide de la LNH pour les petits marchés, à réussir sa vente de loges pour les entreprises, et à trouver l'appui des municipalités et des entreprises de la région.

Selon Me Aubut, la proposition du gouvernement n'apporte que des solutions à court terme. Certaines sont même irréalistes. En effet, les propriétaires ayant été incapables d'obtenir un plafond salarial lors du lock-out de 1994-1995, la condition sur la limitation des salaires serait impossible à respecter.

Adieu les Nordiques!

• À la fin de novembre 1988, la brasserie torontoise Carling O'Keefe vend les Nordiques à un groupement québécois dirigé par Marcel Aubut pour la somme d'environ 14,5 millions de dollars canadiens, rapportent les médias de l'époque. « Les Nordiques sont à Québec pour toujours », déclare alors Me Aubut en conférence de presse. La société privée Autil (une association entre Marcel Dutil de Canam Manac et Marcel Aubut), le groupe alimentaire Métro-Richelieu, la papetière japonaise Daishowa, le Fonds de solidarité FTQ et la Mutuelle des fonctionnaires (une compagnie d'assurance) forment ce consortium.

• Les cinq principaux actionnaires des Nordiques investissent chacun la somme d'environ 3 millions de dollars canadiens en 1988. La vente des Nordiques en 1995 à Comsat permet aux investisseurs institutionnels de récolter entre 12 et 13 millions de dollars canadiens en profit. Selon les médias de l'époque, le groupe privé Autil en aurait empoché un peu plus.

• Déménagée à Denver, l'équipe des Nordiques s'appelle désormais l'Avalanche du Colorado.

• La valeur des Nordiques, à la vente de l'équipe, est augmentée par la présence d'un bon groupe de jeunes joueurs de talent, dont Joe Sakic, Peter Forsberg et Owan Nolan.

• En décembre 1995, le directeur général de l'Avalanche, Pierre Lacroix, fait l'acquisition du gardien étoile du Canadien de Montréal, Patrick Roy. À leur première saison au Colorado, les ex-Nordiques remportent la coupe Stanley.

Adieu les Nordiques!

Média : Télévision

Émission : Téléjournal

Date de diffusion : 25 mai 1995

Invité(s) : Marcel Aubut, Claude Blanchet, Shaun Hunter, Jean-Paul L'Allier, Jacques Lavergne, Jacques Parizeau, Michel Rivard

Ressource(s) : Jean-Robert Faucher, Michèle Viroly, Luci Tremblay, Monia Monger

Durée : 7 min 05 s

Dernière modification :
6 juin 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Les Premières nations solidaires
Télévision
2 min 49 s
Des milliers d'autochtones rassemblés à Oka manifestent leur soutien aux Mohawks.
452 arrestations arbitraires
Télévision
3 min 35 s
Dix ans après la crise d'Octobre, le journaliste Jean Larin rappelle que les quelque 450 citoyens arrêtés n'ont jamais été inculpés.

Ne pas deleter...fix IE6