Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sports · Course automobile · Champion de motoneige

Champion de motoneige

Date de diffusion : 6 mars 1975

Gilles Villeneuve voit le jour à Chambly, le 18 janvier 1950. Il a la personnalité de son père Séville, mais est tout le portrait de sa mère Georgette Coupal. Son frère Jacques vient au monde trois ans plus tard. Ils sont très proches l'un de l'autre de même que de leurs parents. La famille déménage à Berthierville alors que Gilles n'a que huit ans.

Enfant, Gilles est extrêmement timide et réservé. Mais derrière cette personnalité à l'apparence fragile se cache une énorme détermination. Son ambition et son énergie sont sans limites.

En plus de leur inculquer le sens de la perfection et du travail bien fait, Séville transmet à ses deux fils le goût de la vitesse. À 10 ans, Gilles impressionne ses camarades avec ses prouesses sur un vélo à 10 vitesses. À 15 ans, il subtilise la voiture de son père. Il rate une courbe à plus de 160 km/h sous la pluie. S'il s'en tire sans une égratignure, la voiture est bonne pour la ferraille.

Pour 50 $ à 100 $, il fait l'acquisition de vieilles bagnoles qu'il retape lui-même. La mécanique le passionne autant que la vitesse. Déjà, à l'âge de 17 ans, il peut démonter et remonter un moteur. Parmi ses voitures, il se paye, entre autres, une MG « A », une Skoda, qu'il faut pousser pour faire démarrer, et deux Mustang. Il participe à des courses de stock-cars et d'accélération à Sanair. Lors des courses, Gilles roule comme un fou. Il dépasse de n'importe quelle façon, même par la voie d'accotement.

Il se marie à 19 ans avec Joann Barthe, avec qui il a deux enfants, Jacques, aujourd'hui pilote de formule 1, et Mélanie. Désormais, il n'y a plus que la course automobile au centre de sa vie, mais sa famille aussi. Pour la faire vivre, il entreprend des courses de motoneige. Il réussit à se dénicher un emploi chez Motoski, qui lui fournit trois motoneiges, un soutien technique et un salaire. En 1974, il devient champion du monde de cette discipline.

Champion de motoneige

• Gilles était doué pour la musique. Il avait une bonne oreille, et, puisque son père était accordeur de piano, il se lança dans la pratique de cet instrument avec lequel il se débrouillait très bien. Mais c'est la trompette qu'il préfère. Il répète de trois à quatre heures par jour et rêve même d'une carrière de musicien. Il est membre de la fanfare du Séminaire de Joliette, où il étudie. Il devient rien de moins que premier trompettiste!

• Gilles est un autodidacte. Que ce soit la musique ou la mécanique, il a toujours appris sans compter sur personne d'autre que lui-même. Par exemple, il a appris l'anglais en lisant des tas de revues américaines de mécanique automobile.

Champion de motoneige

Média : Télévision

Émission : Appelez-moi Lise

Date de diffusion : 6 mars 1975

Invité(s) : Gilles Villeneuve

Ressource(s) : Jacques Fauteux, Lise Payette

Durée : 8 min 47 s

Audio d'une émission de télévision

Dernière modification :
23 septembre 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Nancy Greene raconte
Télévision
7 min 48 s
Le 29 janvier 1974, Lise Payette reçoit la skieuse canadienne Nancy Greene dans le cadre de son émission Appelez-moi Lise.
Brel: « Mourir, la belle affaire »
Télévision
13 min 56 s
9 octobre 1978
Jacques Brel, géant de la chanson française, succombe à un cancer le 9 octobre 1978.