Aller au menu Plan du site

*************** AVIS AUX VISITEURS *************** Attention : cette section ne sera plus accessible à compter du 30 novembre 2019.
Pour découvrir les archives de Radio-Canada, consultez la nouvelle section.
Pour découvrir les contenus d´archives accessibles aux écoles, consultez Curio.ca.
Pour trouver des réponses à vos questions concernant les archives de Radio-Canada, consultez la Foire aux questions(FAQ).

  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sports · Catastrophes naturelles · Début de la crise du verglas

Début de la crise du verglas

Date de diffusion : 6 janvier 1998

S'étendant d’Ottawa aux provinces maritimes, la tempête de verglas frappe plus particulièrement la Montérégie, l’île de Montréal, ainsi que l’Outaouais, la région de Lanaudière et les Laurentides. Les branches d’arbres tombent sur les fils électriques, causant d’importants courts-circuits. Les écoles et les garderies sont fermées, les routes quasiment impraticables.

« Il faudra plus que la journée pour corriger la situation », note le journaliste Jocelyn Laberge, soulignant que les familles qui pensaient fêter les rois devront passer leur tour.

Le 6 janvier, les quotidiens québécois du matin ne tirent pas encore la sonnette d’alarme. Le Québec en a vu d’autres, et plus particulièrement l’année précédente, le 5 janvier 1997, où une couche de verglas de 55 millimètres recouvre les régions de Lanaudière, des Basses-Laurentides et de la Mauricie, causant 200 000 coupures de courant pendant plusieurs jours.

Le quotidien La Presse du 6 janvier 1998, se veut rassurant et mentionne que si des pannes sont à craindre, on ne doit pas s’attendre à voir craquer des arbres, ni plier des pylônes…

Début de la crise du verglas

• En ce début janvier 1998, un système dépressionnaire centré au Texas achemine vers le sud de l’Ontario et le Québec de l’air chaud et humide. Au même moment, de la Baie d’Hudson, arrive un anticyclone arctique, qui apporte de l’air frais dans la vallée du Saint-Laurent et l’Outaouais. L’air chaud du sud s’installe au-dessus de l’air froid du nord, préparant les conditions nécessaires au verglas.

• La tempête de verglas de 1997 a été particulièrement dramatique pour les acériculteurs. Les dégâts subis par les producteurs de sirop d’érables sont évalués à plus de dix millions de dollars. Selon la Fédération des producteurs acéricoles du Québec, 900 000 arbres ont été touchés, dont 500 000 dans la seule région de Lanaudière.

• De tous les équipements culturels de la région montréalaise, c’est la Biosphère qui a été la plus abîmée lors de la tempête de verglas de 1998. Il a fallu la fermer pendant six mois et les dommages auront coûté un million de dollars.

Début de la crise du verglas

Média : Radio

Émission : Radiojournal

Date de diffusion : 6 janvier 1998

Ressource(s) : Raymond Archambault, Jocelyn Laberge

Durée : 1 min 47 s

Dernière modification :
18 janvier 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Le verglas s'abat sur l'est du pays
Télévision
1 min 45 s
5 janvier 1998
Une pluie verglaçante tombe sur le Québec, l’est de l’Ontario et le Nouveau-Brunswick.
Jour 2 : État des lieux
Radio
5 min 45 s
Les 5 et 6 janvier, Hydro-Québec se montre plutôt rassurant.