Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sports · Boxe · Le point sur la boxe

Période : 1958 - 2003

Le point sur la boxe

Dans les années 1990, la boxe connaît un regain d'intérêt avec l'arrivée de boxeurs prometteurs, comme Stéphane Ouellet ou Éric Lucas. La relève des Hilton semble assurée…En effet l'engouement suscité par la boxe atteint son apogée avec les frères Hilton dans les années 1980, avant d'être terni par les révélations sur les pratiques douteuses du milieu. Que de chemin parcouru pour ce sport encore illicite au début du XIXe siècle! C'est dans les années 1820 que la boxe fait son apparition au Québec, mais il est réprouvé par la société de l'époque. Plus d'un siècle plus tard, Montréal accueille les boxeurs du monde entier.

icone_tv
10 clips télé
icone_micro
7 clips radio

Le clan Hilton

Date de diffusion : 16 mai 1986

Chez les Hilton, la boxe est une histoire de famille. On apprend à boxer d'arrière-grand-père en petit-fils! En effet, avec un arrière-grand-père écossais champion d'Angleterre, un père champion canadien des poids légers, difficile d'échapper à la boxe pour Dave, Alex, Matthew, Stewart et James. Surnommés aussi les « Dalton des rings », car les fils se suivent en taille et en âge, ils boxent depuis leur plus jeune âge. Ce sont les stars des années 1980.

Les Fighting Hilton, Alex, Matthew, Davey, constituent le trio infernal modelé à la force des poings de leur père Dave, ancien champion de boxe. En 1983, Davey et Alex font leurs premiers pas en boxe professionnelle avec succès. La foule s'entasse pour assister à l'un de leurs combats. Le public québécois se prend d'amitié pour ces jeunes au français boiteux. Mais, grisés par la victoire, ils commencent à vaciller. En 1986, Alex, le cadet, ancien champion du Canada, est condamné pour état d'ébriété à trois mois d'emprisonnement.

Alors que les tribulations du clan commencent à noircir la rubrique des faits divers des journaux, le milieu de la boxe professionnelle est montré du doigt. La violence des combats incite de nouveau à se pencher sur ce sport que certains souhaiteraient voir disparaître. C'est ce que fait le comité d'enquête présidé par le juge Raymond Bernier en 1986, qui révèle l'infiltration de la pègre américaine et les liens unissant les Hilton à Frank Cotroni, le parrain présumé de la mafia montréalaise.

Au début des années 1980, Henri Spitzer est alors le promoteur des frères Hilton. Ses boxeurs prometteurs sont très vite reluqués par Don King, promoteur aussi extravagant que contesté. Il signe alors un contrat d'exclusivité avec Frank Cotroni pour gérer la carrière des frères Hilton, en dépit des avertissements de leur avocat Frank Shoofey, opposé à toute entente exclusive. Ce dernier sera assassiné quelques mois plus tard.

Le clan Hilton

• Dave père, s'entraîne avec Mohammed Ali au Stillman's Gym de New York, avec lequel il partage les conseils de l'entraîneur Angelo Dundee. Il commence sa carrière professionnelle en 1951 et boxera quelques années avant de raccrocher les gants en 1957.

• Le promoteur Roger Martel dit de lui qu'il était une « bête de ring », qu'il était « insatiable, destructeur, infatigable. Chaque fois qu'il prenait un coup, il le rendait au centuple ». Selon Gaby Mancini, une figure de la boxe québécoise, « Dave senior avait l'habitude de ne rien respecter autour de lui, encore moins dans le ring; pas de loi dans la vie, pas de règles dans les cordes .»

• Dave fils a tout juste 17 ans quand il fait ses débuts chez les professionnels aux côtés du promoteur Roger Martel. Il devient champion du monde des super-moyens le 16 décembre 2001 au terme d'un combat contre Dingaan Thobela, devant 12 000 spectateurs réunis au centre Molson. Un an plus tard, il est accusé d'agressions sexuelles répétées sur deux adolescentes. Il est condamné à sept ans de prison.

• Comme le dit Gilles Proulx, journaliste et ami de la famille, « le nom des Hilton est magique. La boxe sans un Hilton, c'est comme le club de hockey Canadiens sans Guy Lafleur. »

• Selon les observateurs, jamais une famille n'a réuni autant de champions dans l'histoire de la boxe. À eux cinq, ils ont gagné 587 combats. Stewart, le plus jeune boxeur professionnel du Canada, meurt dans un accident de voiture le 5 septembre 1986.

• Don King, le promoteur américain, est célèbre pour ses frasques et ses démêlés judiciaires. En 1967, il séjourne en prison pour une affaire d'homicide. Il est ensuite poursuivi par le fisc américain pour évasion et fraude fiscale, mais aussi pour des pots-de-vin versés à l'International Boxing Federation. Il est finalement acquitté. Ancien promoteur du boxeur Mike Tyson, il fait l'objet d'une poursuite judiciaire par ce dernier pour avoir mal géré le capital du boxeur.

•En 2004, il gère la carrière d'une soixantaine de boxeurs dont les meilleurs : Lennox Lewis, Fabrice Tiozzo, Felix Trinidad.

Le clan Hilton

Média : Télévision

Émission : Le Point

Date de diffusion : 16 mai 1986

Invité(s) : Raymond Bernier, Dave Hilton, Madame Hilton, Matthew Hilton, Dave Jr Hilton, Don King

Ressource(s) : Lucien Millet

Durée : 14 min 14 s

Dernière modification :
1er septembre 2004


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
17 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Lutte, spectacle du ring
Dossier
Personnages singuliers issus de la mythologie ancienne et moderne, combats entre les forces du bien et du mal, spectacles à grand déploiement où s'exhibent masses musculaires et prouesses...