Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sports · Boxe · Le « Lucky Luke » du ring

Le « Lucky Luke » du ring

Date de diffusion : 15 juillet 2000

Le 15 juillet 2000, le boxeur québécois Éric Lucas se remet de la défaite essuyée contre le Britannique Glenn Catley quelques mois plus tôt. Le combat était déterminant car le vainqueur devait affronter le champion du monde Marcus Bayer. La détermination et la rigueur du boxeur n'ont pas eu raison de son adversaire. Mais le boxeur, père d'une fillette de deux ans, nourrit un rêve, celui d'obtenir un titre mondial.

Issu d'une famille monoparentale modeste, Éric Lucas doit travailler dès son plus jeune âge afin d'aider sa mère à subvenir aux besoins de la famille. Cette autonomie acquise très tôt se reflète dans la manière de mener sa carrière et de gérer ses affaires, selon son entraîneur Yvon Michel. Après une carrière amateur plutôt moyenne, le boxeur de Sainte-Julie, alias le « Lucky Luke » du ring, connaît une ascension assez laborieuse.

Éric Lucas s'entraîne dès l'âge de 13 ans dans l'ancien gymnase de Georges Vernot dans le quartier de Saint-Michel, à Montréal. Champion junior du Canada en 1987, il rejoint le milieu de la boxe professionnelle le 17 décembre 1991 et accède au titre mondial le 10 juillet 2001 en devenant champion du monde des super-moyens. Presque dix ans après ses débuts chez les professionnels, il devient champion du monde de sa catégorie au terme d'un combat contre le Britannique Glenn Catley.

Le « Lucky Luke » du ring

• Durant l'été 2000, Éric Lucas se prépare pour son prochain combat. Le 8 septembre 2000 il affronte Davey Hilton, vainqueur contre Stéphane Ouellet.

• Yvon Michel, son entraîneur et aussi directeur général d'InterBox affirme que pour préparer un boxeur comme Éric Lucas, il faut beaucoup investir. Du temps certes, mais aussi de l'argent. L'entraîneur parle d'environ 500 000 dollars.

• Éric Lucas s'entraîne au camp de Bob Miller aux États-Unis et à celui d'Angelo Dundee, l'ancien entraîneur du mythique Mohammed Ali.

• En 2004, face à la déroute financière d'InterBox, le boxeur québécois fait partie des dizaines de créanciers qui attendent le versement de leur dû, notamment une partie du montant généré par son combat du 20 décembre 2003.

Le « Lucky Luke » du ring

Média : Radio

Émission : Les Jeux sont faits

Date de diffusion : 15 juillet 2000

Invité(s) : Jean-Paul Chartrand, Eric Lucas, Yvon Michel

Ressource(s) : Guy Bois

Durée : 9 min 14 s

Dernière modification :
30 mai 2006


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Guy Jutras se souvient...
Télévision
2 min 31 s
Ancien arbitre, Guy Jutras commente les combats marquants de sa carrière.
Le « noble art »
Télévision
17 min 11 s
Astreints à un entraînement rigoureux, les boxeurs s'infligent une discipline de fer.