Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sports · Boxe · Assainir la boxe au Québec?

Assainir la boxe au Québec?

Date de diffusion : 3 juillet 1980

Le 3 juillet 1980, le boxeur Cleveland Denny, âgé de 24 ans, succombe au coma dans lequel il était plongé depuis presque deux semaines. Assommé le 20 juin par Gaétan Hart, le champion canadien des poids légers, au Stade olympique, Denny est au tapis. L'état critique dans lequel est plongé le boxeur, et duquel il ne se réveillera pas, suscite une réflexion générale sur la violence de ce sport et les traumatismes qui en découlent.

Gilles Léveillé et Michel Tremblay font le point.

Peu après la mort tragique de Cleveland Denny, une étude sur la boxe professionnelle au Québec est menée par Gilles Néron, le président de la Régie de la sécurité dans les sports (RSSQ).

Le rapport déposé le 14 mai 1981 vise à sanctionner les pratiques abusives dans les sports de combat. Il expose les travers de la boxe mais écarte toutefois l'idée de son abolition. Parmi les principales recommandations figurent la création d'un carnet du boxeur, la réglementation des délivrances de permis, des mesures assurant un meilleur suivi médical du boxeur, etc.

Le rapport Néron recommande aussi la création d'une Fédération de boxe professionnelle (FBPQ). Avant 1980, aucune norme n'encadre la pratique de la boxe. Seules trois commissions athlétiques existent au Québec, dans les villes de Montréal, Sherbrooke et Québec. Ce sont des organismes municipaux chargés de contrôler la qualité des combats et de recruter le personnel encadrant les matchs – juges, arbitres, médecins. Mais l'absence de moyens et de réglementation limite leur pouvoir déjà territorialement restreint.

Assainir la boxe au Québec?

• Les commissions athlétiques ne sont pas en mesure d'exercer un contrôle réellement efficace sur les combats car il n'existe aucune obligation pour les boxeurs de passer d'examen médical complet avant un match.

• Depuis 1983 ce sont les commissions athlétiques qui délivrent les permis aux municipalités et aux promoteurs. En 1983, ce pouvoir revient à la Régie de la sécurité dans les sports.

• Le 7 mai 1980, Gaétan Hart met KO le boxeur ontarien Ralph Racine au Centre sportif Paul- Sauvé, lors d'un combat de championnat canadien de poids légers. Il reste alité durant quatre mois à l'hôpital Maisonneuve-Rosemont de Montréal, après l'ablation d'un caillot au cerveau. Ce sera le dernier combat de sa carrière.

• Au début des années 1980, aucun Québécois ne s'est imposé en boxe internationale.

• En 2004, il existe quatre associations de boxe professionnelle, dont deux majeures : le WBC (World Boxing Council) et la WBA (World Boxing Association); l'IBF (International Boxing Federation) et la WBO (World Boxing Organisation).

Assainir la boxe au Québec?

Média : Radio

Émission : Présent édition québécoise

Date de diffusion : 3 juillet 1980

Invité(s) : Régis Lévesque, Jean-Guy Prescott

Ressource(s) : Michel Tremblay, Gilles Léveillé, Louis Fournier

Durée : 13 min 59 s

Dernière modification :
27 septembre 2010


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Guy Jutras se souvient...
Télévision
2 min 31 s
Ancien arbitre, Guy Jutras commente les combats marquants de sa carrière.
Le « noble art »
Télévision
17 min 11 s
Astreints à un entraînement rigoureux, les boxeurs s'infligent une discipline de fer.