Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Au fil des jours · Le dimanche 8 septembre 1974 · Souvenirs d'un ancien organisateur de grèves

Souvenirs d'un ancien organisateur de grèves

Date de diffusion : 8 septembre 1974

Au temps de la crise des années 1930, Philippe Girard présidait le conseil central de Montréal de la Confédération des travailleurs catholiques du Canada (CTCC). Il militera dans cette centrale syndicale jusqu'à ce qu'elle soit devenue la Confédération des syndicats nationaux (CSN), au milieu des années 1960.

Interviewé à plusieurs reprises dans le cadre de la série Ce n'était qu'un début, Philippe Girard raconte à Pierre Olivier les transformations vécues par les syndicats du Québec, entre les années 1930 et 1960.

Philippe Girard croit à l'objectif fondamental des syndicats : l'amélioration des conditions de travail. Selon lui, les syndicats doivent « rendre la société plus juste, plus équitable, plus démocratique ».

De 14,5 % en 1935, le taux de syndicalisation au Québec passe à environ 30 % en 1960. Dans les années 1960 et 1970, les grèves entraînent des hausses importantes de salaires et l'amélioration des conditions de travail au Québec. Entre 1961 et 1974, le nombre de syndiqués au Québec fait un bond de 400 000 pour atteindre 750 000.

La Confédération des travailleurs catholiques du Canada (CTCC) voit le jour en 1921. Elle prône un nationalisme canadien en conservant des structures autonomes face aux grands syndicats américains. Le nombre d'ahérents à la CTCC passe de 50 000 à 95 000 entre 1945 et 1960. Ses membres proviennent à l'époque des secteurs de la construction, de la métallurgie, du textile et des services publics.

En 1960, la CTCC se laïcise et devient la Confédération des syndicats nationaux (CSN), l'aumônier cessant d'y jouer un rôle décisionnel.

Souvenirs d'un ancien organisateur de grèves

• Au cours des étés 1974 et 1976, Radio-Canada diffuse Ce n'était qu'un début. La série se compose d'une vingtaine de témoignages, de travailleurs et de syndicalistes à la retraite, recueillis par Pierre Olivier au printemps 1974. Par leurs souvenirs, ces militants retracent l'histoire du mouvement ouvrier québécois.

• Le 8 septembre 1974, l'émission donne la parole aux pionniers du syndicalisme au Québec. Philippe Girard, mais aussi Fernand Daoust, Madeleine Parent et Léa Roback dressent le bilan de leur vie de syndicalistes et commentent la situation des travailleurs en 1974.

• Pierre Olivier est né le 19 novembre 1943, à Québec. De 1969 à 1973, il anime les émissions de radio Tel quel et La Bourse ou la Vie. À partir de 1976, il tient les rennes de plusieurs émissions de télévision dont Téléscopie, Première Page et Télémag.

• En mars 1981, Pierre Olivier quitte Radio-Canada après y avoir travaillé pendant quinze ans. Jusqu'en 1990, le journaliste anime des émissions sur des chaînes de télévision et de radio privées. Dans les années 1990, il écrit des scénarios de séries télévisées.

Souvenirs d'un ancien organisateur de grèves

Média : Radio

Émission : Ce n'était qu'un début

Date de diffusion : 8 septembre 1974

Invité(s) : Philippe Girard

Ressource(s) : Pierre Olivier

Durée : 23 min 18 s

Dernière modification :
30 décembre 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Jean Marchand, l'envol d'une colombe
Télévision
7 min 58 s
28 août 1988
Syndicaliste et homme politique au cœur de la révolution sociale des années 1950 au Québec, Jean Marchand s'éteint à l'âge de 69 ans.
Léa Roback, le goût de l'action
Télévision
16 min 55 s
Léa Roback a combattu l'injustice sociale sans relâche pendant plus de cinquante ans.