Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Syndicalisme · Les chefs syndicaux en prison

Les chefs syndicaux en prison

Date de diffusion : 11 avril 1973

En 1973, les chefs du Front commun intersyndical purgent quatre mois de prison pour outrage au tribunal. Ils s'attirent alors un capital de sympathie, et une opération est mise sur pied pour les libérer.

Invité à l'émission Actualité 24, le sociologue Jacques Dofny donne son point de vue sur la condamnation de Marcel Pepin, Louis Laberge et Yvon Charbonneau. Selon lui, l'emprisonnement des leaders syndicaux par le gouvernement Bourassa est une mesure excessive et anachronique.

Les chefs syndicaux en prison

• Les leaders du Front commun ont été incarcérés une première fois en mai 1972, ensuite de février à mai 1973, sans compter les fins de semaine jusqu'à la mi-septembre de la même année.

• Le 1er mai 1973, 30 000 personnes manifestent dans les rues de Montréal pour réclamer la libération des trois chefs syndicaux.

• En 1976, 1979 et 1982 d'autres fronts communs intersyndicaux seront formés au Québec lors des difficiles négociations entre les employés de la fonction publique et le gouvernement. Des grèves, des injonctions et des lois spéciales marqueront aussi ces affrontements.

Les chefs syndicaux en prison

Média : Télévision

Émission : Actualités 24

Date de diffusion : 11 avril 1973

Invité(s) : Jacques Dofny

Ressource(s) : Wilfrid Lemoine

Durée : 8 min 21 s

Dernière modification :
4 mars 2010


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Face au Front commun
Radio
7 min 03 s
Au printemps 1972, le gouvernement Bourassa se heurte aux demandes des syndicats de la fonction publique et parapublique du Québec.
Le Front commun en grève
Télévision
11 min 50 s
En avril 1972, les 210 000 syndiqués québécois du Front commun intersyndical déclenchent la grève générale.