Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Sécurité publique · Prévenir les avalanches dans les Rocheuses

Prévenir les avalanches dans les Rocheuses

Date de diffusion : 20 février 1983

L'étude des avalanches est une véritable science, comme l'explique Alain Borgognon dans ce reportage de l'émission Science-Réalité.

Il existe différentes façons de se défendre des avalanches. Plusieurs types de protection permanente passive sont utilisés à travers le monde : la déviation, grâce à une galerie, une digue ou une étrave; le freinage par des tas ou des obstacles; l'arrêt par un mur ou une digue; l'adaptation, en renforçant les constructions; l'avertissement ou l'alerte.

On peut également faire de la protection active en modifiant la rugosité du sol (par fauchage ou drainage), en reboisant, en fixant et en soutenant le manteau neigeux, ou en utilisant le vent.

Si, malgré toutes les précautions, une avalanche emporte des gens, la rapidité avec laquelle les secours sont organisés est essentielle. Il existe plusieurs méthodes pour retrouver les victimes ensevelies, dont les plus classiques sont les maîtres-chiens et les vagues de sondeurs.

Depuis les années 1970, des moyens technologiques ont été développés : appareils détecteurs et réflecteurs comme le système Recco; des sacs gonflables comme le sac à dos ABS; ou encore l'avalanche ball, dont la couleur permet de localiser les victimes.

Prévenir les avalanches dans les Rocheuses

• C'est au Québec que les conditions climatiques font le plus de dégâts, selon les données du gouvernement fédéral et des assureurs privés : le Québec a reçu 62 % de toutes les indemnités fédérales de 1970 à 2002, alors que l'Ontario, beaucoup plus peuplé, n'en a touché que 9 %.

• Entre 1982 et 2002, 115 catastrophes naturelles (avalanches, glissements de terrain, inondations, sécheresse…) ont frappé le Québec.

• Déjà à la fin du 19e siècle, le Canadien Pacifique avait construit des pare-avalanches aux endroits à risque, parfois sur cinq kilomètres de long. Ces tunnels de bois étaient faits de sapins de Douglas, leurs toits pentus permettaient à la neige de glisser directement vers le bas de la pente, sans encombrer la voie ferrée. Une voie était construite à l'extérieur pour que, pendant l'été, les passagers puissent admirer le paysage.

Prévenir les avalanches dans les Rocheuses

Média : Télévision

Émission : Science-réalité

Date de diffusion : 20 février 1983

Invité(s) : David McLung, Fred Schleiss

Ressource(s) : Alain Borgognon, Donald Dodier

Durée : 14 min 38 s

Dernière modification :
16 mars 2010


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Sept morts à Golden
Télévision
46 s
La montagne peut être dangereuse si on ne la connaît pas bien, comme le savent les victimes d'avalanches.
Avalanches dans les monts Chic-Chocs
Radio
8 min 33 s
Il n'y a pas qu'en Colombie-Britannique et en Alberta que les avalanches perturbent la vie hivernale.