Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Religion et spiritualité · L'oratoire Saint-Joseph : le miracle du frère André

Période : 1937 - 2004

L'oratoire Saint-Joseph : le miracle du frère André

Qui aurait cru que le frère André, un pauvre orphelin malade et sans instruction, serait à l'origine de la plus grande église en Amérique du Nord, l'oratoire Saint-Joseph? Lorsqu'en 1870 Alfred Bessette entre chez les frères de Sainte-Croix, rien ne laisse présager qu'il deviendra le religieux québécois le plus aimé de son temps. Selon le Vatican, sa puissante foi en saint Joseph lui confère des dons de guérisseur, qu'il mettra au service de milliers de gens, et la volonté d'ériger l'un des plus importants lieux de pèlerinage du monde catholique.

icone_tv
12 clips télé
icone_micro
5 clips radio

La vie et l'oeuvre du frère André

Date de diffusion : 16 mai 1982

À la naissance d'Alfred Bessette, le 9 août 1845, rien ne laisse présager que cet enfant si frêle et souvent malade puisse devenir l'homme religieux le plus célèbre au Québec. L'envergure du personnage dépassera même les frontières de la province pour se répandre en Amérique, en Europe et ailleurs dans le monde. Faveurs, guérisons, édification du plus important lieu de culte au monde consacré à saint Joseph, la foi du frère André demeure à la portée de tous les croyants.

L'anthropologue Pierre Anctil, la journaliste Micheline Lachance et l'historien Benoît Lacroix retracent la vie et l'œuvre du frère André dans un fascinant reportage de l'émission Second Regard.

Clothilde Foisy a 31 ans, et son mari Isaac 38, lorsqu'elle donne naissance à son huitième enfant dans leur maison du rang Grand-Bois, à Mont-Saint-Grégoire. Autour du berceau, toute la famille remarque les yeux gris perle d'Alfred qui resteront des yeux d'enfant jusqu'à son grand âge. Léocadie, la grande sœur, a 10 ans et la plus jeune, Marie-Rosalie, n'en a pas encore 2. Isaac (appelé IsaÏe), Léon, Joseph et Claude sont les quatre frères, dont l'âge s'échelonne entre 4 et 8 ans. Clothilde-Josephte meurt neuf ans plus tôt, à l'âge de 3 ans. Quant à Abraham, qui est devenu instituteur, il habite un village voisin.

Comme bien des familles canadiennes-françaises de l'époque, les Bessette vivent pauvrement. Isaac, le père, apporte le pain sur table grâce à son métier de menuisier. Alfred a 4 ans lorsque la famille déménage à Farnham, à une quinzaine de kilomètres de Mont-Saint-Grégoire. La religion demeure au centre de la vie des Bessette. Le pieux Alfred démontre d'ailleurs une forte spiritualité : pendant que les jeunes de son âge s'amusent, Alfred prie constamment.

Un jour d'hiver de 1855, le 20 février, Isaac part chercher son bois. L'arbre qu'il abat lui tombe dessus et il meurt subitement.

Après la mort de son mari, Clothilde déménage à Saint-Césaire. Elle se retrouve seule avec neuf enfants. Alfred est alors âgé de neuf ans et demi. Parce qu'il est plus chétif que les autres, sa mère lui porte une attention particulière. Elle parfait son éducation religieuse et lui transmet sa grande dévotion pour saint Joseph.

Clothilde meurt deux ans et demi après Isaac, le 22 novembre 1857, à l'âge de 43 ans. Alfred devient alors orphelin. Il part vivre chez sa tante Rosalie, la sœur de Clothilde, et se voit séparé de ses frères et sœurs.

La vie et l'oeuvre du frère André

• Le 29 octobre 1672, l'intendant de la Nouvelle-France, Jean Talon, attribue à Jacques de Chambly, capitaine au régiment de Carignan, la seigneurie près du fort qui porte son nom. Le recensement colonial de 1681 compte 17 colons regroupés autour de Chambly. Parmi eux, le premier notaire royal du Canada, maître Aldémar, appelé aussi Jean Bessin. Il reçoit une terre le 14 octobre 1673. Son vrai nom est Jean Bessède et il est originaire de Cahors en France. La guerre d'Espagne l'aurait incité à rejoindre le régiment de Carignan. Le nom Bessède deviendra Besset ou Bessette. Jean Bessède est donc l'ancêtre des tous les Bessette du Canada et des États-Unis.

• Isaac Valentin Bessette, le père d'Alfred, est né le 13 février 1807 à Sainte-Marie. Il a 24 an quand il épouse Clothilde Foisy, 17 ans, le 27 septembre 1831 à Saint-Mathias.

• Clothilde Foisy est née le 9 août 1814. Alfred et sa mère sont nés le même jour.

• Le couple met au monde 12 enfants. Trois d'entre eux trouveront la mort : Clothilde-Josephte en 1836, Marie-Clothilde en 1852 (née le 3 mars et morte le 1er novembre) et Abraham en 1853.

• À la mort de leur mère, Léocadie, l'aînée, est une jeune fille de 22 ans et Alfred a 12 ans; Alphonsine, 10; Joséphine, 8; Élisa, 3. Les autres garçons sont grands et travaillent pour gagner leur pain : Isaac a 20 ans, Léon 18, Joseph 17 et Claude 16.

La vie et l'oeuvre du frère André

Média : Télévision

Émission : Second Regard

Date de diffusion : 16 mai 1982

Invité(s) : Pierre Anctil, Micheline Lachance, Benoît Lacroix

Ressource(s) : Myra Cree, Raymond Charette

Durée : 52 min 04 s

Dernière modification :
6 janvier 2009


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
17 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Où est le cœur du Frère André?
Radio
22 s
16 mars 1973
Le 16 mars 1973, on découvre que le cœur du frère André n'est plus là où il devrait être, à l'oratoire Saint-Joseph.
Le frère André bienheureux
Télévision
4 min 24 s
23 mai 1982
Le 23 mai 1982, le frère André est béatifié par le pape Jean-Paul II.