Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Religion et spiritualité · Les touristes à l'Oratoire

Les touristes à l'Oratoire

Date de diffusion : 13 septembre 1994

La plupart des églises catholiques du Québec ont ressenti le déclin de la religion à partir des années 1960. Peu à peu, elles ont perdu leurs adeptes. Toutes, sauf l'oratoire Saint-Joseph qui connaît même une recrudescence de son affluence depuis cette période. Chaque année, environ deux millions de visiteurs, dont 600 000 pèlerins, fréquentent le sanctuaire. En fait, l'institution attire autant de visiteurs que le casino de Montréal. L'émission À tout prix se penche sur l'apport touristique de l'oratoire Saint-Joseph pour la ville, sur ses coûts et son financement.

L'Oratoire s'est construit grâce aux millions de dollars, dons du peuple. Cette générosité lui a été rendue par une accessibilité et une ouverture du lieu aussi bien pour les touristes de passage que pour les fidèles, peu importe la confession.

En plus de sa vocation religieuse et spirituelle, l'oratoire Saint-Joseph a toujours développé sa dimension culturelle. L'institution a présenté une image de détachement à l'égard du conservatisme religieux pour s'ouvrir à un plus large public, particulièrement depuis le déclin des années 1960. Par exemple, bien peu d'institutions religieuses accepteraient d'accueillir dans son enceinte un groupe de musique rock, d'abord en 1972 puis plus récemment en 2002, comme Offenbach.

Les touristes à l'Oratoire

• Le 30 novembre 1972, le groupe rock québécois Offenbach monte sur la scène de l'oratoire Saint-Joseph pour chanter une messe des morts. La combinaison de musique rock et de religion crée un événement unique. Le contact entre les deux parties se produit grâce à la mère d'un des membres du groupe, Pierre Harel, qui détient plusieurs contacts dans le milieu du clergé catholique. Bien sûr, les responsables de l'Oratoire refuse d'abord la proposition du groupe, mais Pierre Harel réussit à les convaincre.

• Environ 3000 personnes assistent à l'événement.

• Le groupe Offenbach est composé à l'époque de Pierre Harel, Gerry Boulet, Jean Gravel, Roger Berval et Michel Lamothe. Le prêtre Yvon Hubert chante la messe rock en latin. Une soixantaine de choristes des Petits Chanteurs du Mont-Royal accompagnent le groupe.

• Les cinéastes Michel Brault et Jacques Leduc ont filmé le spectacle, mais la copie originale a malheureusement disparu.

• En octobre 2002, trente ans après le rendez-vous de 1972, Offenbach est de retour à l'oratoire Saint-Joseph. Le spectacle est présenté sur les ondes de Télé-Québec et CKOI, un poste de radio privé.

• En 2003, l'oratoire Saint-Joseph procède à une importante cure de rajeunissement. Des rénovations de 45 millions de dollars sont entreprises pour améliorer le service et la sécurité des touristes. Les voies de circulation seront améliorées, le surplus de l'espace de stationnement fera place à plus de verdure.

• Des ascenseurs et des escaliers roulants faciliteront la vie des utilisateurs. De plus, la chapelle du frère André sera déménagée, pour une troisième fois, à l'endroit où elle se trouvait entre 1917 et 1954.

• Les combles du dôme, le lanterneau au-dessus du dôme, la bibliothèque, le centre de recherches sur saint Joseph seront désormais accessibles au public.

Les touristes à l'Oratoire

Média : Télévision

Émission : À tout prix

Date de diffusion : 13 septembre 1994

Invité(s) : Pierre Bellerose, Louise Choquet

Ressource(s) : Catherine Kovacs, Marie-Claude Lavallée

Durée : 5 min 05 s

Dernière modification :
21 décembre 2004


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
La vie et l'oeuvre du frère André
Télévision
52 min 04 s
Alfred Bessette est peut-être un enfant frêle et sans instruction, mais sa foi lui permet d'accomplir des choses hors de l'ordinaire.
La veille des funérailles du frère André
Télévision
6 min 58 s
À sa mort, le 6 janvier 1937, près d'un million de gens viennent témoigner leur affection au frère André.