Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Religion et spiritualité · Le « thaumaturge du mont Royal »

Le « thaumaturge du mont Royal »

Date de diffusion : 27 mai 1962

Depuis la création de la petite chapelle en 1904 jusqu'à son dernier souffle, le frère André consacre sa vie à aider les autres. Les fidèles viennent de partout au Canada, aux États-Unis et dans le monde pour obtenir une guérison ou une faveur de sa part.

Mais quel est le secret du « thaumaturge du mont Royal » ? « Frottez-vous avec de l'huile de saint Joseph, portez une de ses médailles et priez pour lui », répète-t-il sans cesse aux malades venus le voir. Dans ce reportage, des amis et des malades soignés par le frère André tentent d'expliquer les miracles.

Chaque fois qu'un malade est soulagé, le frère André en attribue le mérite à saint Joseph. En fait, il se présente comme une sorte de porte-voix des malades et des souffrants, un intercesseur auprès de celui qu'il vénère depuis sa tendre enfance.

Après des années d'errance, Alfred Bessette entre dans la Congrégation de Sainte-Croix, en 1870, pour entreprendre son noviciat. Le 27 décembre, lors d'une cérémonie officielle, il devient frère André. Il prononce ses vœux temporaires le 22 août 1872 et est fait frère convers le 2 février 1874. Mais son piètre état de santé incite ses supérieurs à le reléguer à de simples tâches : « infirmier, linger, chargé du corridor de la communauté ».

Serviable, fidèle, obéissant, le frère André œuvre comme portier au collège Notre-Dame pendant 38 ans. Quelques années avant 1880, il commence à acquérir une réputation de guérisseur. Des rumeurs courent à propos des visites du frère André chez des malades. Il distribue en douce à des patients des flacons d'huile brûlée devant une statuette de saint Joseph qu'il a reçu en cadeau.

En février 1878, le frère Aldéric, premier confident du frère André à Notre-Dame, se blesse à la jambe droite en tombant sur une barre de fer qui pénètre jusqu'à l'os.

Le frère Aldéric néglige de soigner sa blessure. Non seulement il souffre terriblement, mais les médecins parlent de lui amputer la jambe. Après plusieurs semaines de traitement à la gomme de sapin et aux onguents, son état ne s'améliore pas. Deux mois après son accident, désespéré, il se tourne vers son ami le frère André qui lui avait parlé des faveurs obtenues par saint Joseph grâce à l'huile. Il en applique sur sa jambe et dès le lendemain ne sent plus aucune douleur. Deux jours plus tard, la plaie se cicatrise finalement, soutient l'auteur Étienne Cata dans la biographie Le frère André, 1845-1937 et l'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal.

Le « thaumaturge du mont Royal »

• Le frère Aldéric ne tarde pas à répandre la nouvelle de sa guérison. Dans le numéro de juin 1878 des Annales de l'Association Saint-Joseph, une revue publiée en France et au Canada, le frère Aldéric écrit une lettre dans laquelle il explique sa guérison spectaculaire grâce au frère André. Sans crier au miracle, le frère Aldéric n'hésite pas à parler d'une faveur obtenue par saint Joseph.

• De l'avis de plusieurs théologiens, sociologues et membres du clergé, le frère André possédait une remarquable intuition. Il se rendait vite compte que plusieurs de ses clients se complaisaient dans la douleur et avait davantage besoin de réconfort que de soins à une époque où chômage, dépression économique et grippe espagnole font rage. Le frère André comprenait cette détresse et n'hésitait pas à demander aux malades, parfois doucement, parfois de façon autoritaire, de se tenir debout, de marcher ou d'aller jouer dehors malgré leurs maux.

• Depuis la mort du frère André, en 1937, jusqu'en 1958, 41 504 guérisons et près de 98 000 faveurs obtenues par l'entremise de saint Joseph ou du frère André ont été recensées soutient l'auteur Pierre Saint-Germain dans son livre Les miracles du frère André.

Le « thaumaturge du mont Royal »

Média : Télévision

Émission : Le Frère André

Date de diffusion : 27 mai 1962

Invité(s) : Paul-Émile Asselin, René Corbeil, Émile Deguire, Suzanne Desjardins, Jean Durand, Ernestine Fournier, Roger Janelle, Rémi Leblanc, Léopold Lussier, Victor Marquis, E. Pallascio-Morin, Moïse Robert

Durée : 22 min 09 s

Dernière modification :
21 décembre 2004


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
La vie et l'oeuvre du frère André
Télévision
52 min 04 s
Alfred Bessette est peut-être un enfant frêle et sans instruction, mais sa foi lui permet d'accomplir des choses hors de l'ordinaire.
La veille des funérailles du frère André
Télévision
6 min 58 s
À sa mort, le 6 janvier 1937, près d'un million de gens viennent témoigner leur affection au frère André.