Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Religion et spiritualité · Des missionnaires canadiens au Japon

Des missionnaires canadiens au Japon

Date de diffusion : 27 novembre 1960

Tels les ancêtres des correspondants à l'étranger, Jean Pellerin et frère Louis-Marie Régis de l'émission La Bonne nouvelle parcourent le monde pour témoigner du travail accompli par les missionnaires canadiens-français. Ils sont ici au Japon en novembre 1960. Jean Pellerin s'entretient avec sœur Sainte-Marguerite de l'Enfant-Jésus, directrice d'une école de filles. Elle parle de la prestation de l'enseignement dans son couvent et explique l'attrait des enfants japonais pour son école.

Pour convertir les païens, les stratégies des missionnaires diffèrent d'un peuple à l'autre. Comme le souligne Jean Pellerin, les communautés religieuses doivent faire preuve de « ruse » dans le cas des jeunes japonais.

La première tentative d'évangélisation des Japonais prend forme à la fin de l'année 1898. Sœur Hélène Paradis, première Québécoise à s'établir au pays du Soleil-Levant, participe à la fondation de la mission des franciscaines missionnaires de Marie. Les missions au Japon prennent cependant leur véritable envol à partir des années 1930.

Depuis cette date, près de 1000 Québécois se sont dispersés sur le territoire japonais. L'Église catholique du Québec jette ses bases principalement dans les îles de Honshu et de Kyushu. En tout, 24 missions se déploient par le biais de sept communautés internationales.

Outre le Japon, les missionnaires québécois se retrouvent dans plusieurs parties de l'Extrême-Orient. Ils se retrouvent en Chine, en Mandchourie, à Hong Kong, aux Philippines, en Birmanie, à Singapour.

Les premiers mouvements missionnaires à l'extérieur du Canada s'amorcent vers la deuxième moitié du XIXe siècle. Il s'agit surtout d'un apostolat féminin. L'aventure commence au Chili, en 1853, avec les sœurs de la Providence. Quelques communautés masculines poursuivent l'expansion. En 1900, près de 400 missionnaires québécois sont recensés, soit 300 femmes et 100 hommes. Mais la plupart œuvrent surtout au Canada, dans les réserves.

Des missionnaires canadiens au Japon

• Le premier groupe de laïcs québécois met les pieds au Japon en octobre 1892. Parmi eux le romancier, journaliste et ancien maire de Montréal, Honoré Beaugrand. Le groupe effectue sa visite dans le cadre d'un voyage autour du monde.

• Les Franciscains représentent la plus importante communauté religieuse du Québec au Japon. En 1907, Maurice Bertin, un prêtre français qui a œuvré au Québec, s'installe à Sapporo. Il s'associe à un père franciscain allemand. Devant l'ampleur du travail, plusieurs représentants du Québec se joignent à eux. Les Québécois évangélisent sous autorité allemande pendant plus d'une décennie. En 1921, les franciscains du Québec se détachent de la tutelle allemande pour recevoir du Saint-Siège la responsabilité unique d'un territoire dans le diocèse de Nagasaki.

• En raison d'une politique d'immigration sélective et d'un contexte historique particulier, jusqu'à la fin des années 1960, presque tous les ressortissants canadiens-français au Japon proviennent des communautés religieuses.

• En janvier 1951, le Japon recense 267 missionnaires canadiens.

• Pour plus d'informations sur la présence des missionnaires québécois au Japon, on peut se référer à l'étude de Richard Leclerc, Des lys à l'ombre du Mont Fuji, publiée en 1995 aux Éditions du Bois-de-Coulonge. Cet ouvrage a permis la rédaction des Contextes et Le saviez-vous? de ce clip.

Des missionnaires canadiens au Japon

Média : Télévision

Émission : La Bonne Nouvelle

Date de diffusion : 27 novembre 1960

Invité(s) : soeur Sainte-Marguerite

Ressource(s) : Jean Pellerin, Louis-Marie Régis

Durée : 11 min 34 s

Dernière modification :
9 février 2004


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
L'œuvre des religieuses en Nouvelle-France
Radio
11 min 20 s
Les missionnaires religieuses ursulines et hospitalières jouent un rôle prépondérant dans le développement de la Nouvelle-France.
Des missions au pays d'abord
Télévision
21 min 37 s
Les premières missions se déploient à l'intérieur du pays. Ainsi, les Oblats cherchent à convertir les autochtones du nord-ouest.