Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Religion et spiritualité · Le Djihad islamique palestinien

Le Djihad islamique palestinien

Date de diffusion : 13 décembre 1983

Le Djihad islamique palestinien revendique en 1983 une série d'attentats au Liban et au Koweït. Ce groupe terroriste, né au cours des années 1970, doit son existence à la volonté d'affirmer le pouvoir populaire face à la question de l'occupation israélienne de la Palestine. Le Djihad islamique se veut le fer de lance des islamistes dans leur combat contre la présence occidentale et israélite en terre arabe.

À la suite de ces attentats, Simon Durivage reçoit au Point Modj-Ta-Ba Sadria, professeur à l'Université du Québec à Montréal. Le politologue explique la signification des actions posées par le Djihad islamique.

En avril 1983, le Djihad islamique prend pour cible l'ambassade américaine à Beyrouth et cause la mort de 69 personnes. En octobre 1983, il frappe encore et tue 300 personnes dans les quartiers américains et français de Beyrouth.

Ces attaques terroristes visaient à contrer la présence des forces occidentales déployées au Liban à titre de médiateurs. Un an plus tôt, le 6 juin 1982, l'armée israélienne envahissait le sud du Liban dans le cadre de l'opération Paix pour la Galilée. Le 15 août, les forces israéliennes atteignaient Beyrouth.

Le Djihad islamique a été fondé par un certain Fathi Chakaki, médecin de formation et ancien membre des Frères musulmans. À la jonction du nationalisme palestinien et de l'islamisme, ce groupe prône la destruction de l'État d'Israël et l'établissement d'un état islamique en Palestine.

Son mode d'opération de prédilection est l'attentat à la bombe. Le Djihad islamique est aussi l'un des premiers groupes islamiques radicaux à commettre des attentats suicides à la bombe. Le premier a été mené le 11 novembre 1994 contre des militaires israéliens.

Le Djihad islamique palestinien

• À l'origine, l'expression djihad ou jihad signifie « effort » en arabe. Au sens politique, ce terme désigne la « guerre sainte » entreprise en vue de diffuser et de défendre l'islam.

• Cette « guerre sainte » est récupérée par de nombreux groupes et gouvernements radicaux pour exhorter les musulmans à combattre l'Occident ou les Israéliens.

• Au moment de la guerre d'indépendance d'Israël, en 1948, un grand nombre de Palestiniens ont dû se réfugier dans des pays voisins.

• Une diaspora palestinienne se retrouve dans la plupart des pays du Proche-Orient. En 1988, cette population est estimée à 500 000 personnes au Liban, à 1,3 million en Jordanie, à 260 000 en Syrie et à plus de 600 000 dans les pays arabes du golfe Persique.

• Au Proche-Orient, les richesses sont concentrées entre les mains de minorités pendant que le reste de la population vit dans la pauvreté. Les États-Unis et l'Europe, qui ont largement profité des ressources naturelles de cette région, sont souvent désignés comme responsables de cette misère par les chefs musulmans.

• La majorité des musulmans du monde s'opposent à utiliser la violence pour régler les injustices dont leur civilisation est victime.

Le Djihad islamique palestinien

Média : Télévision

Émission : Le Point

Date de diffusion : 13 décembre 1983

Invité(s) : Modj-Ta-Ba Sadria

Ressource(s) : Simon Durivage

Durée : 9 min 20 s

Dernière modification :
13 mars 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
La mouvance islamiste
Télévision
44 min 57 s
Après le 11 septembre 2001, l'attention des pays occidentaux est dirigée vers l'espace musulman et les groupes islamistes.
Islam noir, islam rouge
Radio
27 min 10 s
L'islam prend une place croissante dans de nombreux pays d'Afrique noire et d'Asie centrale.