Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Religion et spiritualité · Turban autorisé à la GRC

Turban autorisé à la GRC

Date de diffusion : 16 mars 1990

Conformément à la Charte des droits et libertés et à la politique multiculturelle d'Ottawa, les policiers de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) sont désormais autorisés à porter le turban dans le cadre de leurs fonctions. Cette exception, émanant du gouvernement, concernait déjà les Forces armées canadiennes ainsi que la police de Toronto et d'Edmonton, comme l'explique Pierre Cadieux, le solliciteur général du Canada.

Cette décision de la Gendarmerie royale du Canada s'inscrit dans la lignée de la politique fédérale canadienne. En effet, l'adoption par Ottawa de la Loi canadienne sur les droits de la personne, en 1980, incite la GRC à se pencher sur le port des symboles religieux dans l'exercice des fonctions de police. En 1982, un groupe de travail de la GRC recommande une révision du code vestimentaire. Mais ces recommandations restent lettre morte. Il faut attendre la fin de l'année 1987 et le lancement de la campagne de recrutement des minorités visibles de la GRC pour que soit de nouveau examinée la question du port du turban par les sikhs.

L'accueil réservé à cette décision est mitigé et l'enthousiasme cède parfois la place à la contestation au sein de la population canadienne. C'est ainsi qu'un fort mouvement de contestation, venant de la province albertaine, dans l'ouest du pays, s'est farouchement opposé à la décision fédérale. Une pétition a même été dressée contre l'autorisation d'accepter des variantes au code vestimentaire des policiers de la GRC.

Turban autorisé à la GRC

• Le sikhisme est une religion indo-pakistanaise monothéiste, fondée en Inde au 15e siècle par Nanak Dev Ji.

• Le terme « sikh » signifie « disciple » ou « apprenant de la vérité » dans la langue penjabi de l'Inde.

• Le sikhisme prône la tolérance envers les autres religions, rejette le système de castes ainsi que les rituels religieux.

• Si les femmes portent le foulard, les hommes sont coiffés d'un turban. Ces deux accessoires ont un rôle clé dans la religion sikhe. En effet, le code vestimentaire impose de laisser pousser poils et cheveux afin d'être en harmonie avec Dieu. Le turban leur permet de placer et de maintenir leurs cheveux. Gare à celui qui coupe sa tignasse, il est perçu comme un rebelle.

• Les Canadiens de religion sikhe, hindouiste et bouddhiste représentent environ 3 % de la population totale. Selon les chiffres de Statistique Canada pour 2001, les hindouistes comptent 297 200 personnes, les sikhs 278 400 et les bouddhistes un peu plus de 300 000 personnes.

• Par ailleurs, la Colombie-Britannique accueille la moitié de la population sikhe, tandis que l'Ontario en recense 38 %.

Turban autorisé à la GRC

Média : Radio

Émission : Les Actualités (radio)

Date de diffusion : 16 mars 1990

Invité(s) : Pierre Cadieux

Ressource(s) : Jean Dussault

Durée : 4 min 47 s

Dernière modification :
4 juin 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
La GRC engage des femmes
Télévision
2 min 50 s
16 septembre 1974
Il faut attendre les années 1970 avant que des femmes soient acceptées comme policières à la Gendarmerie royale du Canada (GRC).
Le défi de l'intégration
Télévision
51 min 21 s
Tout en tentant de conserver leur culture et leurs institutions, les immigrants doivent faire face aux défis de l'intégration.