Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Personnes handicapées · Mira, des chiens au service des humains

Mira, des chiens au service des humains

Date de diffusion : 9 juin 1994

Francine Poirier est quadriplégique et aveugle. Grâce à son chien Kim, elle se déplace dans les rues de Montréal et vit de manière autonome. Si le chien-guide devient les yeux de la personne non voyante, le chien d'assistance formé par la Fondation Mira, devient les mains, les jambes de la personne handicapée. Il offre une multitude de services, comme ramasser des objets et les apporter, ou aider à retirer chaussures et vêtements.

Pour Francine, Kim est un compagnon, un complice; il rend des services, mais en plus, « il le fait avec amour », confie-t-elle à Yves Bernard dans ce reportage diffusé au Montréal ce soir.

Depuis 1992, la Fondation Mira attribue des chiens d'assistance à des personnes handicapées motrices et à des enfants ayant de multiples déficiences.

Convaincue du potentiel thérapeutique des chiens auprès des enfants, Mira s'associe avec des chercheurs de l'université de Besançon, en France, pour développer le programme de chiens d'assistance. Pour les enfants handicapés, le chien devient un outil de découverte, qui leur donne confiance en eux et les amène à progresser. Cette collaboration débouche sur la création de Mira-France en 1994.

Avant 1980, il n'existe aucune école de chiens-guides au Canada. Les non-voyants qui désirent se procurer un chien doivent se rendre dans des centres d'entraînement aux États-Unis. S'ils sont offerts gratuitement, les chiens-guides sont toutefois dressés en anglais, ce qui pose certains problèmes aux francophones.

En 1981, Éric Saint-Pierre met sur pied la Fondation Mira. Deux personnes aveugles reçoivent alors les premiers chiens-guides dressés en français. Mira collabore avec les spécialistes en orientation et mobilité des instituts Nazareth et Louis-Braille afin d'apprendre à la personne aveugle et au chien-guide à se déplacer ensemble.

Mira, des chiens au service des humains

• Mira est la seule école au monde à former des chiens-guides pour des enfants et des adolescents de moins de 15 ans. Depuis 1991, plus de 60 chiens-guides ont été remis à des jeunes du Québec, des Maritimes, de la France et du Mexique.

• En 1995 et 1996, des classes de chiens-guides ont été organisées pour des personnes sourdes-aveugles, dont une en France et une au Nouveau-Brunswick.

• Contrairement à la croyance populaire, le chien-guide ne prend pas la décision de traverser la rue, pas plus qu'il n'est en mesure de guider son maître partout sans que ce dernier connaisse le trajet. Le métier de chien-guide implique toutefois que ce dernier signale les obstacles à son maître. Le chien peut parfois désobéir si la sécurité de son maître est en jeu.

• Croisement du labrador et du bouvier bernois, le « labernois » est un chien-guide appelé à devenir une nouvelle race spécialement créée par la Fondation Mira pour aider les humains. L'idée d'Éric Saint-Pierre est de réunir les qualités des deux races, de marier la fidélité du bouvier, un chien berger, à la spontanéité du labrador, un chien de chasse, afin d'obtenir un chien-guide mieux adapté à son rôle.

• Symbole universel de la déficience visuelle, la canne blanche sert de moyen d'identification et facilite les déplacements des non-voyants. La canne blanche symbolise aussi l'autonomie que les personnes aveugles acquièrent lorsqu'elles apprennent à se déplacer seules.

Mira, des chiens au service des humains

Média : Télévision

Émission : Montréal ce soir

Date de diffusion : 9 juin 1994

Invité(s) : Gilles Gingras, Sylvain Lemay, Thibault Davis Lynda, Francine Poirier, Eric Saint-Pierre

Ressource(s) : Yves Bernard, Simon Durivage

Durée : 7 min 09 s

Dernière modification :
22 novembre 2005


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Au secours des enfants infirmes
Radio
3 min 41 s
En 1947, le maire Camillien Houde sollicite la générosité des Montréalais à l'égard des enfants infirmes.
Gustave Gingras, père de la réadaptation
Radio
42 min 23 s
Surnommé « l'ambassadeur des handicapés », le Dr Gingras est l'un des pionniers de la réadaptation au Québec.