Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Pauvreté · Charité bien ordonnée...

Période : 1960 - 2004

Charité bien ordonnée...

Au Canada, la charité relève traditionnellement des communautés religieuses et des laïcs. Cependant, la Première Guerre mondiale et la crise économique de 1929 créent de nouveaux besoins sociaux qui nécessitent l'intervention d'un nouvel acteur : l'État. Dès lors, le concept de charité fait place à celui de sécurité sociale.

icone_tv
9 clips télé
icone_micro
9 clips radio

La charité s'il vous plaît

Date de diffusion : 28 février 1987

À Montréal, le premier réseau de lutte contre la pauvreté voit le jour au 19e siècle, à la suite de nombreuses tragédies naturelles et de crises économiques qui entraînent une augmentation de la pauvreté. Dans cette entrevue, l'historienne Huguette Lapointe-Roy décrit ce réseau de charité.

Au 19e siècle, l'entraide familiale est à la base de la charité. Toutefois, lorsque la famille est incapable de s'occuper de ses indigents, c'est la paroisse qui prend la relève. Au tournant du 20e siècle, l'industrialisation entraîne un exode rural : certaines familles sont séparées et les réseaux d'assistance traditionnels s'en trouvent affaiblis.

Les indigents sans famille sont pris en charge par l'Église ou par des organismes de charité laïques. Des institutions telles des crèches et des hospices sont créées pour accueillir les nécessiteux. Chez les catholiques, les secours sont dispensés par des communautés religieuses, surtout féminines. Chez les protestants, c'est l'élite qui s'occupe des nécessiteux. Ces intervenants sont aidés par des laïcs bénévoles, principalement des femmes.

Ainsi, l'assistance relève de l'Église et de laïcs. Le gouvernement n'a pas suffisamment de ressources financières pour investir massivement dans ce domaine.

La charité s'il vous plaît

• Les communautés religieuses catholiques fondées au Canada s'occupent principalement de l'assistance aux démunis. Cependant, la frontière entre l'assistance aux démunis et le soin des malades est difficile à établir, selon l'historienne Marie-Paule Malouin.

• Les communautés religieuses d'assistance sont souvent fondées par des veuves : Marguerite d'Youville (Sœurs de la Charité), Émilie Gamelin (Sœurs de la Providence), Rosalie Jetté (Sœurs de la Miséricorde), Marie Fitzbach (Sœurs du Bon-Pasteur de Québec).

• Au Québec, jusqu'au milieu du 19e siècle, ce sont les communautés religieuses féminines qui s'occupent de l'assistance aux nécessiteux. Les Frères de la Charité, la première congrégation masculine spécialisée dans l'assistance, s'installent dans la province en 1865.

La charité s'il vous plaît

Média : Radio

Émission : Le Magazine économique

Date de diffusion : 28 février 1987

Invité(s) : Huguette Lapointe-Roy

Ressource(s) : Réginald Martel, Gilles Paquet

Durée : 11 min 54 s

Dernière modification :
7 avril 2005


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
18 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Noël dans la rue
Télévision
5 min 35 s
24 décembre 1994
Des sans-abri de Montréal partagent avec nous ce que leur évoque la fête de Noël.
Explosion à l'Accueil Bonneau
Télévision
3 min 50 s
9 juin 1998
Une violente explosion détruit la façade de l'Accueil Bonneau, causant le décès de trois personnes.