Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Pauvreté · Pauvreté n'est pas misère

Pauvreté n'est pas misère

Date de diffusion : 26 avril 1992

Ce topo est l'un des derniers de la série Carnet de route. Du mois d'avril au mois d'août 1992, Bamber et son caméraman ont traversé le pays, de l'ouest à l'est, réalisant 17 reportages sur la réalité des Canadiens en période de récession. De Port Alberni, une petite ville située sur l'île de Vancouver où vient de fermer une usine, jusqu'à Port au Port, à Terre-Neuve, Bamber ramène des portraits de ce Canada à la veille du référendum de Charlottetown.

Ce reportage fait à Port au Port, à Terre-Neuve, explique à lui seul la vision du journalisme de James Bamber. Ce dernier donne la parole aux habitants des lieux, sans encombrer son topo de chiffres et de statistiques. Il prend le temps d'écouter les gens, leur laissant leurs silences. Le reportage se termine non par l'identification du journaliste, comme le veut la coutume, mais par les mots d'un de ses interlocuteurs. En moins de quatre minutes, Bamber montre la dignité de ces Terre-Neuviens.

Pauvreté n'est pas misère

• James Bamber aime prendre le temps de faire ses reportages. Il se rend sur les lieux, parle aux gens, explique au caméraman ce qu'il cherche. Il approche les gens, sans leur demander de faire une entrevue, mais discute tout simplement avec eux. En établissant une intimité, il les met à l'aise.

• Le journaliste croit aussi qu'il faut laisser le temps aux interlocuteurs d'exprimer leur pensée jusqu'au bout. Il refuse de présenter en ondes uniquement une partie de phrase, même si on lui répond en anglais.

• Le tout dernier reportage de James Bamber, diffusé le 11 octobre 1992, traite de la campagne référendaire. Contrairement à son habitude, le journaliste ne se plonge pas dans la vie des citoyens à la veille de ce choix constitutionnel, il choisit d'interviewer le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard, Joe Ghiz.

• James Bamber reçoit son diagnostic alors qu'il est en tournage à Charlottetown en octobre 1992. Son cancer sera fatal. Quelques jours plus tard, il apprend qu'il mourra très probablement avant la fin de l'année.

Pauvreté n'est pas misère

Média : Télévision

Émission : Téléjournal

Date de diffusion : 26 avril 1992

Ressource(s) : James Bamber, Charles Tisseyre

Durée : 3 min 56 s

Dernière modification :
23 octobre 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Charlottetown : un nouveau projet constitutionnel
Radio
18 min 49 s
28 août 1992
Après d'âpres négociations, le premier ministre du Québec, Robert Bourassa, annonce l'adoption unanime de l'accord de Charlottetown.
Les barbouilleurs sévissent
Télévision
7 min 53 s
Des jeunes gens placardent les murs de Montréal de graffitis indépendantistes. James Bamber les suit dans la nuit.