Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Jeunesse · Mainmise et la contre-culture

Mainmise et la contre-culture

Date de diffusion : 28 octobre 1970

Le 20 octobre 1970 est lancée la revue Mainmise entièrement consacrée aux phénomènes de la contre-culture. La revue est fondée par Jean Basile, Georges Khal et Christian Allègre. Abordant des sujets tels que le sexe, la drogue et la musique, Mainmise sera publiée pendant dix ans.

Opposant un autre discours à celui des grandes entreprises de presse commerciales, cette revue participe au déblocage idéologique et intellectuel qui caractérise le Québec des années 1960 et 1970.

Ailleurs au Canada, plusieurs journaux alternatifs sont également lancés : Harbinger à Toronto et Georgia Straight à Vancouver. D'après le numéro 3 de Mainmise, édité en 1971, tous sont « en faveur de l'amour, de la paix, des bicyclettes, des chiens, des aliments macrobiotiques, de la vie en communauté, de l'herbe, des “nude-in”, des “sit-in”, des “love-in”, du pouvoir au peuple, de presque toute la musique rock et de Leonard Cohen ».

Mainmise et la contre-culture

• Né en France de parents russes, Jean Basile quitte la France vers l'âge de vingt ans pour s'établir à Montréal. Il y devient alors critique littéraire pour le journal Le Devoir, qui le nomme directeur de ses pages littéraires en 1964. Il est l'auteur d'un récit (Lorenzo) et de plusieurs romans dont (La Jument des Mongols et les Les Voyages d'Irkoutsk.

• Le premier journal underground est le Los Angeles Free Press, un hebdomadaire fondé aux États-Unis en 1967. Réfutant toute forme de censure et prenant constamment l'État pour cible, il subit procès sur procès.

• Consacré au rock, le célèbre magazine Rolling Stone est à l'origine un journal underground fondé en 1967 par Jann Wenner. Le magazine offrait à ses nouveaux abonnés un fume-cigarette spécialement conçu pour les joints. Récoltant un immense succès auprès des jeunes, il devient rapidement un magazine grand public dont le tirage dépasse le million d'exemplaires.

• Les responsables de la revue Mainmise feront partie d'une assemblée qui donnera naissance au Front de libération homosexuel du Québec (FLH) en 1971.

Mainmise et la contre-culture

Média : Radio

Émission : Présent édition nationale

Date de diffusion : 28 octobre 1970

Invité(s) : Jean Basile

Ressource(s) : Pierre Olivier, Marcel Tremblay

Durée : 4 min 15 s

Dernière modification :
20 octobre 2010


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Les précurseurs des hippies
Télévision
11 min 35 s
Jack Kerouac, écrivain phare de la « beat generation », est reconnu comme l'un des instigateurs de la contre-culture aux États-Unis.
Les beatniks, génération désabusée
Télévision
6 min 49 s
Les beatniks sont des jeunes qui cultivent la déraison à l'égard d'une société qui ne leur offre pas de but auquel s'identifier.