Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Histoire · Africville : expropriation des Noirs néo-écossais

Période : 1840 - 2002

Africville : expropriation des Noirs néo-écossais

Colonie de peuplement noire installée au nord de Halifax, Africville est progressivement devenue un bidonville notoire avant de disparaître définitivement. Aujourd'hui, le parc qui occupe le site est le point de ralliement de la collectivité noire de la Nouvelle-Écosse.

icone_tv
9 clips télé
icone_micro
4 clips radio

Africville, le bas quartier de Halifax

Date de diffusion : 31 janvier 1989

Environ quatre-vingt familles, descendantes pour la plupart des premiers colons noirs, vivent dans ce bas quartier de Halifax, isolées et oubliées des autorités municipales. Tous sont propriétaires de leur terre, même si la ville refuse de reconnaître leurs titres de propriété.

Les conditions de vie de cette communauté rurale sont très rudimentaires et la négligence des autorités à son égard la transforme rapidement en zone de non-droit.

Les installations de première nécessité, dont personne ne souhaite subir les désagréments à proximité de son lieu de résidence, sont édifiées arbitrairement sur le site d'Africville.

Il en est ainsi des fosses d'élimination des ordures ménagères de la ville en 1858, d'un hôpital spécialisé dans les maladies infectieuses, créé dans les années 1870, mais aussi des dépotoir et incinérateur municipaux à ciel ouvert, où sont entassées les ordures liquides, sèches et chimiques.

La religion occupe une place très importante au sein de la communauté d'Africville. La plupart des résidents sont chrétiens, comme la grande majorité des Noirs néo-écossais. Ils appartiennent au mouvement baptiste et forment l'Église baptiste africaine unie (Seaview African United Baptist Church).

Africville, le bas quartier de Halifax

• Le premier baptisé est immergé en 1849 dans les eaux du bassin de Bedford par le Révérend Richard Preston.

• Campbell Road est la dénomination originelle de la microsociété noire qui s'installe près de cette route. L'appellation « Africville » devient usuelle au début du XXe siècle, même si elle apparaît sur les documents municipaux officiels en 1867.

• Durant la période intermédiaire on utilise l'expression « village africain ».

Africville, le bas quartier de Halifax

Média : Télévision

Émission : Le Point

Date de diffusion : 31 janvier 1989

Ressource(s) : Ginette Lebreton

Durée : 1 min 29 s

Photo : Bibliothèque et Archives Canada / A-170246

Dernière modification :
22 janvier 2009


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
13 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Discrimination envers les Noirs au Québec
Télévision
58 min 12 s
Jacques Keable anime une table ronde sur la discrimination raciale envers les Noirs au Québec.
Afro-Canadiens précurseurs
Dossier
Le mois de l'histoire des Noirs offre l'occasion de mettre en évidence le parcours d'Afro-Canadiens d'avant-garde.
Hyperlien

Dossier des archives de CBC sur le même sujet

Partenaires du programme Culture canadienne en ligne