Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Histoire · Le héros des Métis du Canada

Le héros des Métis du Canada

Date de diffusion : 25 mars 1992

Le 10 mars 1992, les députés adoptent une résolution, présentée par le ministre conservateur Joe Clark, qui reconnaît le rôle historique de Louis Riel comme fondateur de la province du Manitoba.

Quelques jours plus tard, le Téléjournal diffuse le témoignage émouvant d'Augustine Abraham, qui révèle la cicatrice profonde laissée par la mort de Louis Riel et par la difficile reconnaissance des droits de la nation métisse. Petite-nièce de Louis Riel, la militante métisse voue une véritable dévotion pour tout ce qui entoure la vie de son grand-oncle.

Louis Riel est longtemps considéré comme un traître et un meurtrier au Canada anglais. La Fédération des Métis du Manitoba entame dès 1984 des démarches auprès du gouvernement fédéral et de tous les partis politiques pour qu'il soit plutôt reconnu comme l'un des Pères de la Confédération.

En 1992, la décision d'Ottawa d'admettre l'importance historique de Louis Riel est bien accueillie par la communauté métisse. Mais l'action du gouvernement est jugée insuffisante. Des compensations financières sont demandées pour réparer les actes de discrimination commis envers le peuple métis.

Les Métis comptent plusieurs associations et regroupements au Canada. La plus ancienne, l'Union nationale des Métis date de 1887. Elle revendique pour les Métis le droit d'avoir leurs écoles, leurs terres et leurs traditions. Fondée par d'anciens compagnons de Louis Riel, cette institution conserve bon nombre de documents historiques sur les soulèvements de 1869 et de 1885.

Depuis le milieu des années 1960, des associations comme la Fédération des Métis du Manitoba s'occupent de défendre les intérêts du peuple métis au niveau politique.

Le héros des Métis du Canada

• Louis Riel ne laissera aucun descendant direct. La femme de Riel, Marguerite Monet, meurt en avril 1886, quelques mois après la pendaison de son mari. Son plus jeune enfant meurt à la naissance, la diphtérie emporte sa fille Marie-Angélique à l'âge de 13 ans, et son fils Jean est victime d'un accident de la route à 25 ans.

• Lors du recensement canadien de 2001, 292 310 personnes parmi les 976 305 autochtones se sont identifiées comme étant des Métis. Ni Statistique Canada ni la Constitution ne définissent clairement ce qu'est un Métis.

• Les poèmes écrits par Louis Riel au cours de son internement ont eu une faible diffusion. Sa poésie aborde des thèmes religieux et nationalistes, sans toucher directement la cause métisse. Les manuscrits de Louis Riel suscitent désormais plus d'intérêt parmi les collectionneurs que chez les passionnés de littérature.

• En 1970, le Parlement manitobain érige sur ses terrains la statue d'un Louis Riel nu et tourmenté. Comme plusieurs Métis la jugent offensante, en 1992, le gouvernement manitobain accepte de la remplacer par un monument considéré plus digne d'un homme d'État.

• En juillet 1994, Jean Allard, un ancien député métis s'oppose au déménagement de la statue en s'y enchaînant. La sculpture controversée se trouve désormais sur le terrain du Collège de Saint-Boniface.

Le héros des Métis du Canada

Média : Télévision

Émission : Téléjournal

Date de diffusion : 25 mars 1992

Invité(s) : Augustine Abraham

Ressource(s) : James Bamber, Bernard Derome

Durée : 3 min 04 s

Dernière modification :
20 décembre 2004


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Résistance à la rivière Rouge
Radio
20 min 24 s
En 1869, les Métis de la colonie de la rivière Rouge se soulèvent contre Ottawa afin de conserver leurs terres et leur culture.
Le « père » du Manitoba
Radio
4 min 45 s
Le Canada reconnaît en 1870 le gouvernement provisoire formé par Louis Riel et les Métis. Une nouvelle province est née.