Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Histoire · Les Peignet de Sainte-Rose

Les Peignet de Sainte-Rose

Date de diffusion : 12 novembre 1947

Dans sa toute première causerie, Léon Trépanier explique le concept de son émission qui vise à faire connaître au public une « foule de petits faits anodins ». Ces faits n'en constituent pas moins, selon lui, une « manifestation agréable de l'esprit ».

Dans cette émission, Léon Trépanier retrace l'origine du sobriquet donné aux habitants de Sainte-Rose. En 1769, Jacques Peignet cédait à la fabrique de Sainte-Rose le terrain où sont bâties l'église et ses dépendances. Comme celui-ci possédait les terres des environs, les habitants avaient l'habitude de dire qu'ils se rendaient chez les Peignet de Sainte-Rose lorsqu'ils se rendaient dans ces lieux. Avec les années, le « p » s'est changé en « b », ce qui explique que les habitants de Saint-Rose étaient appelés les beignets de Sainte-Rose.

Les Peignet de Sainte-Rose

• Léon Trépanier commence sa carrière de journaliste à La Presse en 1901 et travaillera plus tard pour Le Devoir et La Patrie.

• Le journaliste reçoit la médaille d'or de la Société historique de Montréal en 1963 pour sa contribution à l'histoire.

• Le village de Sainte-Rose fait aujourd'hui partie de la grande ville de Laval.

Les Peignet de Sainte-Rose

Média : Radio

Émission : Miettes de notre petite histoire

Date de diffusion : 12 novembre 1947

Ressource(s) : Léon Trépanier

Durée : 13 min 18 s

Dernière modification :
13 juin 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Déguster la viande de cheval
Radio
2 min 56 s
Le journaliste Léon Trépanier fait l’éloge de la viande de cheval, dont il affirme s’être régalé à plusieurs reprises.
Histoires de sobriquets
Radio
12 min 47 s
Léon Trépanier retrace l'origine des sobriquets dont sont affublés certains habitants des régions du Québec.