Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Histoire · Marius Barbeau et les chants amérindiens

Marius Barbeau et les chants amérindiens

Date de diffusion : 26 septembre 1964

Le 27 février 1969, l'ethnologue Marius Barbeau meurt à Ottawa, à l'âge de 85 ans. Au cours de sa vie, ce chercheur passionné a recueilli un nombre impressionnant de chansons, de contes et d'objets traditionnels amérindiens et canadiens-français.

En septembre 1964, dans une entrevue à l'émission Votre Choix, Marius Barbeau entonne des chants amérindiens devant l'animatrice Nicole Germain et la chorégraphe Ludmilla Chiriaeff. À la fin de l'entretien, il raconte un extrait de Ti-Jean, un conte populaire québécois.

Marius Barbeau est né le 5 mars 1883 à Sainte-Marie-de-Beauce, dans une famille d'agriculteurs. Après avoir fréquenté le collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière, il poursuit une formation en droit à l'Université Laval. En 1908, une bourse Rhodes lui permet d'étudier l'anthropologie à l'université d'Oxford, en Angleterre. Sa thèse porte sur les tribus amérindiennes du nord-ouest de l'Amérique.

En 1911, le musée de la Commission de géologie du Canada, l'actuel Musée canadien des civilisations, lui confie l'étude du folklore des Hurons. Avec un appareil Edison à cylindres de cire, il fait ses premiers enregistrements de chants amérindiens.

En 1913, lors d'un congrès à Washington, l'anthropologue Franz Boas encourage Marius Barbeau à recueillir, avant qu'ils ne se perdent, des contes français et des chansons auprès des anciens, chez les Hurons et les Canadiens.

En plus d'accomplir un travail de pionnier dans l'étude du folklore français d'Amérique, l'ethnologue a continué son exploration des langues et des mythologies amérindiennes. Pendant des décennies, il a enrichi le Musée national d'objets traditionnels de plusieurs nations, surtout des Tsimshians de la côte ouest du Canada et des Hurons.

Marius Barbeau et les chants amérindiens

• Le 16 septembre 1914, Marius Barbeau épouse une infirmière, Marie-Ernestine Larocque. Le couple donnera naissance à deux filles, Dalila et Hélène.

• En étudiant les Amérindiens de la Colombie-Britannique, Marius Barbeau a émis l'hypothèse qu'ils étaient les descendants de certains peuples d'Asie ayant anciennement émigré vers le continent américain. (Voir le clip Les premiers peuples d'Amérique.)

• Marius Barbeau effectue régulièrement des enquêtes orales auprès des Amérindiens et des Canadiens français, jusqu'en 1946. Par la suite, il classifie le matériel accumulé en plus d'enseigner l'ethnologie aux universités Laval, de Montréal et d'Ottawa.

• À sa retraite officielle, en 1949, Marius Barbeau entreprend de répertorier plus de 13 000 textes et 6000 mélodies préservés grâce à la tradition orale.

• Durant sa carrière, Marius Barbeau écrit des dizaines de livres et des centaines d'articles de revue sur une variété de traditions folkloriques. Ses textes sont publiés en France, en Angleterre, aux États-Unis et au Canada.

• En 1944, Luc Lacourcière fonde les Archives de folklore de l'Université Laval. Dans les années 1950, il dirige le transfert sur bande magnétique de la collection de chansons françaises enregistrées par Marius Barbeau. (Voir le clip Marius Barbeau, ethnologue chevronné.)

Marius Barbeau et les chants amérindiens

Média : Télévision

Émission : Votre choix

Date de diffusion : 26 septembre 1964

Invité(s) : Marius Barbeau, Ludmilla Chiriaeff

Ressource(s) : Nicole Germain

Durée : 11 min 52 s

Dernière modification :
24 septembre 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Les premiers peuples d'Amérique
Télévision
8 min 06 s
27 février 1969
L'ethnologue Marius Barbeau explique la migration très ancienne de peuples d'Asie vers le continent américain.
Marius Barbeau, ethnologue chevronné
Radio
7 min 30 s
27 février 1969
Luc Lacourcière, conservateur des Archives de folklore et d'ethnologie de l'Université Laval, raconte la carrière exceptionnelle de Marius Barbeau.