Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Histoire · À chacun son école!

À chacun son école!

Date de diffusion : 31 janvier 1989

La première école élémentaire d'Africville est fondée en 1883. A cette époque, les communautés sont responsables de leur propre système éducatif et les enfants de couleur sont exclus des écoles publiques.

Jusqu'en 1953, la petite école enseignera les bases fondamentales aux enfants de la communauté noire néo-écossaise avant de fermer définitivement ses portes. Les élèves seront dispersés aux quatre coins de la ville.

Dans les régions rurales, où les Noirs sont majoritaires, les élèves suivent leur cours élémentaire entre eux. En ville, dans les quartiers défavorisés, Blancs et Noirs se retrouvent presque à égalité dans les classes, jusqu'au secondaire où les Afro-Canadiens sont minoritaires.

Afin de contrer la discrimination envers les Noirs et de garantir leur représentation, le gouvernement a décidé de réserver des sièges à des membres de leur communauté au sein des sept conseils scolaires de Nouvelle-Écosse.

À chacun son école!

• La population de la Nouvelle-Écosse est évaluée, en 2000, à 940 000 habitants, dont 15 000 sont issus de la communauté noire. Le taux de décrochage scolaire y est de 35 % la même année.

• À partir des années 50, des étudiants haïtiens fréquentent les universités québécoises. Mais l'immigration haïtienne commence vraiment après la répression de 1963, sous le régime de Duvalier père.

À chacun son école!

Média : Télévision

Émission : Le Point

Date de diffusion : 31 janvier 1989

Invité(s) : Debbie Jones, Ralph Surette

Ressource(s) : Ginette Lebreton

Durée : 10 min 50 s

Dernière modification :
31 mars 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
L'arrivée des premiers immigrants
Radio
20 min 46 s
À la fin du XVIIIe siècle, les premiers immigrants noirs arrivent au Canada; le chemin de fer clandestin leur permet de fuir l'esclavage.
Africville, le bas quartier de Halifax
Télévision
1 min 29 s
Africville regroupe une communauté de quelque 400 Noirs, désireux de vivre loin de la discrimination des Blancs.