Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Histoire · Le problème Africville

Le problème Africville

Date de diffusion : 9 avril 1968

La ville de Halifax encourage l'implantation d'industries sales et malodorantes, sans installer de canalisations d'eau, d'égouts ou d'électricité. Africville devient peu à peu l'un des bidonvilles les plus insalubres et l'un des plus notoires.

Oublié des services de police et d'incendie, le quartier devient le théâtre de commerces illégaux et de divertissements jusqu'alors interdits.

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, Halifax lance une série d'ambitieux projets de rénovation et la petite communauté autonome, qui vit à l'écart de la société dominante, se retrouve particulièrement isolée.

Sous l'influence des ingénieurs et planificateurs sociaux, la ville annonce qu'elle pourrait déplacer les résidents et leur fournir des logements plus décents, faute d'installer les services essentiels à la communauté.

Le programme de modernisation et d'expansion de Halifax se concrétise par la soumission du rapport Stephenson en 1957, qui recommande l'expropriation des résidents d'Africville. Le quartier noir devient un problème pour la ville.

Au cours de l'automne 1962, le conseil municipal décide à l'unanimité de raser Africville, comme le recommande le rapport du Département de planification de Halifax, créé l'année précédente.

Le problème Africville

• Les premières maisons sont démolies en 1963. Africville disparaît entre 1964 et 1969. La ville propose de reloger temporairement les résidents dans les logements sociaux du nord de la ville.

• Le coût de cette expropriation est estimé à environ 800 000 $CAD. Les habitants dépourvus de titre de propriété officiel se voient offrir une compensation de 500 $, tandis que les autres ont la possibilité de faire valoir leurs droits en justice et de réclamer des dommages et intérêts.

• Au moment où les habitants d'Africville vivent leur drame, en 1967, le reste du pays participe à l'une des plus grandes manifestations jamais organisées au Canada : l'Exposition universelle de Montréal, qui reçoit plus de cinquante millions de visiteurs.

Le problème Africville

Média : Radio

Émission : Présent 1re édition nationale

Date de diffusion : 9 avril 1968

Invité(s) : James Aylestock, Mme Aylestock, Shirley Braithwaite, M. Fraser, M. Sirois, George Springate, Mme J. Westmoreland

Ressource(s) : Henri Bergeron, Andréanne Lafond

Durée : 20 min 11 s

Dernière modification :
31 mars 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
L'arrivée des premiers immigrants
Radio
20 min 46 s
À la fin du XVIIIe siècle, les premiers immigrants noirs arrivent au Canada; le chemin de fer clandestin leur permet de fuir l'esclavage.
Africville, le bas quartier de Halifax
Télévision
1 min 29 s
Africville regroupe une communauté de quelque 400 Noirs, désireux de vivre loin de la discrimination des Blancs.