Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Famille · Divorcer...à quel prix?

Divorcer...à quel prix?

Date de diffusion : 21 mai 1994

Les conséquence économiques d'un divorce sont souvent occultées. Elles sont pourtant bien réelles.

Ross Finnie, professeur d'économie à l'Université Laval a étudié les répercussions économiques du divorce. Les résultats obtenus sont éloquents et différenciés.

Alors que le revenu de la femme est amputé de moitié, celui de l'homme en revanche croît de 30 %. Cette différence s'explique notamment par le fait que bien souvent c'est la femme qui a la garde des enfants.

En décembre 1992, la Cour suprême du Canada a reconnu qu'au sein du mariage l'épouse était souvent la personne la plus désavantagée sur le plan économique (affaire Moge contre Moge).

Par ce précédent, la cour a accordé beaucoup d'importance au fait qu'il était nécessaire d'indemniser l'épouse de ses contributions au mariage et de l'inconvénient économique permanent qu'elle a subi en conséquence. Ensuite la cour a conclu que l'épouse avait droit à une prestation compensatoire pour compléter son propre revenu, parce que sa capacité de gagner sa vie avait diminué.

Divorcer...à quel prix?

• En 1981, un service de perception des pensions alimentaires a été mis sur pied au Québec, mais, selon les intéressés, les moyens limités ne sont pas suffisamment contraignants à l'encontre du débiteur. Selon le ministère de la Justice, 6 pensions sur 10 ne sont pas versées.

• Les juges tiennent compte des revenus des nouvelles conjointes pour établir le montant des pensions des ex-épouses.

• Depuis le 1er septembre 1997, la loi sur la médiation familiale permet aux couples ayant des enfants de régler leur séparation à l'amiable, de négocier une entente avec l'aide d'un médiateur, afin de se séparer sans se déchirer.

• En l'an 2000, le nombre de divorces prononcés est d'environ 17 000 au Québec, soit un couple québécois sur deux, et de 70 292 au Canada, selon Statistique Canada.

• L'usage suivant l'évolution technologique, l'utilisation des courriels comme preuve de l'adultère ou de l'inaptitude de l'un des conjoints est de plus en plus fréquente pour la garde des enfants en cas de divorce.

Divorcer...à quel prix?

Média : Radio

Émission : Les Affaires et la Vie

Date de diffusion : 21 mai 1994

Invité(s) : Ross Finnie

Ressource(s) : Francine Plourde

Durée : 4 min 54 s

Dernière modification :
10 décembre 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Quatre ans après les inondations du Saguenay
Radio
20 min 27 s
Même si la reconstruction est terminée, le souvenir des inondations de 1996 demeure très présent dans l'esprit des Saguenayens.
Eaton sous la protection de la loi de la faillite
Radio
11 min 06 s
L'empire Eaton, menaçant de s'effondrer, s'est placé sous la protection de la loi sur les faillites.