Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Famille · Quand l'adultère était le seul motif de divorce

Quand l'adultère était le seul motif de divorce

Date de diffusion : 4 avril 1962

En 1962, l'adultère est la seule cause de divorce acceptée par le juge canadien. Au début des années 1960, les couples mariés divorcent rarement. La société n'y est pas préparée et le divorce est mal perçu. Les personnes divorcées sont souvent pointées du doigt et éprouvent un sentiment d'exclusion. C'est la raison pour laquelle certaines, désireuses de témoigner de leur expérience, ont préféré conserver l'anonymat.

Jean Pellerin a recueilli leurs impressions, après avoir clarifié la procédure judiciaire requise avec un avocat spécialiste du droit de la famille.

Jusqu'au début des années 1960, l'obtention du divorce nécessite un décret du Parlement canadien. L'adoption de la nouvelle Loi sur le divorce, le 1er février 1968, facilite l'accès au divorce dans l'ensemble des provinces et des territoires et permet d'invoquer l'échec du mariage comme motif de séparation. Le nombre de demandes en divorce s'accroît de manière importante.

Quand l'adultère était le seul motif de divorce

• Dans les années 1960, l'âge moyen des personnes demandant le divorce avoisine la trentaine d'années.

• 1er août 1866, le Code civil entre en vigueur au Québec. La conception de la famille y est très traditionnelle. Selon la lettre du Code civil, les enfants appartiennent au père.

• Le divorce a été introduit en France le 20 septembre 1792. Il fut supprimé en 1816, puis rétabli le 27 juillet 1884.

Quand l'adultère était le seul motif de divorce

Média : Télévision

Émission : Vous, familles

Date de diffusion : 4 avril 1962

Invité(s) : M. Robitaille

Ressource(s) : Jean Pellerin

Durée : 17 min 31 s

Dernière modification :
15 octobre 2003


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
La justice consacre<br> la désunion
Radio
6 min 35 s
En 1968 l'échec du mariage est reconnu par le juge canadien.
La femme divorcée
Télévision
10 min 31 s
Une enquête sur la condition de la femme divorcée révèle certaines disparités.