Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Famille · Trop petit pour aller à la garderie?

Trop petit pour aller à la garderie?

Date de diffusion : 5 mai 2005

La garde des poupons de moins de 2 ans demeure un sujet controversé, opposant deux écoles de pensée. Dans ce reportage diffusé au Point le 5 mai 2005, le pédiatre Jean-François Chicoine dénonce l'entrée trop hâtive des bébés en garderie. Celle-ci peut par la suite entraîner des problèmes d'anxiété chez les enfants qui n'auront pu s'attacher à une personne significative, estime le docteur Chicoine.

Pour la sociologue Micheline Lalonde-Gratton, ce discours sur l'attachement maternel ne sert qu'à culpabiliser les mères. L'auteure de plusieurs ouvrages sur les garderies se porte à la défense de cette institution.

Imparfait, critiqué, le réseau québécois des centres de la petite enfance place néanmoins le Québec à l'avant-garde en matière de qualité et d'accessibilité des services. Selon le psychosociologue Jean Epstein, chercheur français pour le Conseil de l'Europe, le modèle mondial en matière d'éducation préscolaire, ce n'est pas la Suède, mais bien le Québec et la Belgique.

Pour le chercheur, le programme pédagogique développé dans les centres de la petite enfance permet de respecter le rythme d'apprentissage propre à chaque bambin. De plus, les CPE travaillent de concert avec les parents, ce qui s'avère essentiel aux yeux de l'expert.

Trop petit pour aller à la garderie?

• En 2000, huit garderies accueillent des enfants de soir, de nuit ou pendant les fins de semaine. Ce projet pilote du gouvernement québécois tente de répondre aux besoins des parents qui ont des horaires de travail atypiques. Le CPE Les Casinours du Casino de Montréal, par exemple, est ouvert jour et nuit, sept jours sur sept, depuis novembre 2000.

• En 2003, une enquête d'envergure intitulée Grandir en qualité décerne la mention « passable » au réseau des garderies. Menée par l'Institut de la statistique du Québec auprès de 900 services de garde, au coût de 3 millions de dollars, l'étude a été commandée par le gouvernement de Bernard Landry. Elle relève des lacunes en ce qui a trait au matériel à la disposition des enfants et à l'aménagement des lieux.

• Les 1718 centres de services de garde du Québec ne reçoivent la visite d'un des 15 inspecteurs du ministère de la Famille qu'une fois tous les 18 mois, révèle un article paru dans La Presse le 4 juin 2004.

Trop petit pour aller à la garderie?

Média : Télévision

Émission : Téléjournal

Date de diffusion : 5 mai 2005

Invité(s) : Alexandre Bergevin, Linda Cheng, Jean-François Chicoine, Micheline Lalonde-Gratton, Pauline Marois, Anne-Marie Taillefer

Ressource(s) : Louise Beaudoin

Durée : 7 min 08 s

Dernière modification :
9 avril 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Les Premières nations solidaires
Télévision
2 min 49 s
Des milliers d'autochtones rassemblés à Oka manifestent leur soutien aux Mohawks.
452 arrestations arbitraires
Télévision
3 min 35 s
Dix ans après la crise d'Octobre, le journaliste Jean Larin rappelle que les quelque 450 citoyens arrêtés n'ont jamais été inculpés.