Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Faits divers · Explosion à l'Accueil Bonneau

Explosion à l'Accueil Bonneau

Date de diffusion : 9 juin 1998

Une explosion causée par une fuite de gaz détruit en partie l'Accueil Bonneau peu après le repas du midi, le 9 juin 1998. En dépit de l'ampleur des dégâts, sœur Nicole Fournier, directrice de l'œuvre, parle de sa volonté de rebâtir le plus rapidement possible. Elle exprime sa confiance en la solidarité du public.

Chaque jour, les bénévoles de l'Accueil Bonneau servent plus de 700 repas à des itinérants de Montréal, une tradition qui remonte à plus de 125 ans.

Sœur Claire Ménard et deux bénévoles, Marie-Liliane Lavallée et Céline Corriveau, perdent la vie au cours de l'explosion qui cause également une vingtaine de blessés. Relogé temporairement au marché Bonsecours, l'Accueil Bonneau ouvre à nouveau ses portes le 15 octobre suivant, dans le même édifice historique situé rue de la Commune. Les locaux sont reconstruits quatre mois seulement après l'explosion grâce à des dons atteignant 3,5 millions de dollars.

En 1877, un refuge est ouvert pour les démunis et les mendiants qui errent dans les rues de Montréal. Administrée conjointement par les Sulpiciens, la Société Saint-Vincent-de-Paul et les Sœurs grises, l'œuvre s'installe rue de la Commune en 1904 sous le nom de Vestiaire des pauvres.

Devenu le principal centre de services pour les personnes itinérantes de la région du Grand Montréal, l'Accueil Bonneau offre nourriture, vêtements, soutien psychosocial, logements et activités visant à favoriser la réinsertion sociale des sans-abri.

Explosion à l'Accueil Bonneau

• Dans son rapport d'enquête remis en décembre 1998, le coroner Cyrille Delage estime que le drame, causé par la rupture accidentelle d'une conduite de gaz lors de travaux, aurait pu être évité.

• En 1968, le Vestiaire des pauvres prend le nom actuel d'Accueil Bonneau, en mémoire d'une sœur grise qui dirige l'œuvre de 1909 à 1934 : sœur Rose-de-Lima Bonneau. En poste pendant la Grande Dépression, sœur Bonneau fait des miracles avec des moyens de fortune, alors que les demandes affluent de toutes parts. Elle sert 60 000 repas au cours de l'été 1931, au plus fort de la Crise.

• Le 11 décembre 2000, la maison Claire-Ménard ouvre ses portes. Formée de studios visant à permettre la réinsertion sociale de personnes itinérantes, la résidence, nommée en souvenir de la religieuse décédée lors de l'explosion, est située rue Saint-Paul Est, dans un édifice patrimonial.

• En 1996, Pierre Anthian, bénévole à l'Accueil Bonneau, fonde une chorale composée de dix-huit chanteurs itinérants. Après des débuts modestes, la chorale multiplie ses concerts dans les écoles, les hôpitaux, les entreprises, puis à la télévision. En 1998, le chœur se produit même à Paris. Après sept ans d'existence et plus de 1200 concerts, la chorale tire sa révérence.

• Le cinéaste Magnus Isacsson accompagne la chorale de l'Accueil Bonneau pendant plus de dix-huit mois en 1999. Il réalise un documentaire intitulé Enfants de chœur!

Explosion à l'Accueil Bonneau

Média : Télévision

Émission : Montréal ce soir

Date de diffusion : 9 juin 1998

Invité(s) : Nicole Fournier, Jean-Claude Turcotte

Ressource(s) : Pascale Nadeau, Line Pagé

Durée : 3 min 50 s

Dernière modification :
10 juin 2004


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Noël dans la rue
Télévision
5 min 35 s
24 décembre 1994
Des sans-abri de Montréal partagent avec nous ce que leur évoque la fête de Noël.
Déflagration à l'usine CIL
Radio
9 min 34 s
1er octobre 1975
Le syndicaliste Michel Chartrand se révolte de la mort de huit travailleurs à l'usine de McMasterville, en banlieue de Montréal.
hyperlien

Sites externes

Ne pas deleter...fix IE6