Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Éducation · Georges-Henri Lévesque, la vocation des sciences sociales

Georges-Henri Lévesque, la vocation des sciences sociales

Date de diffusion : 18 janvier 1956

Au moment où Judith Jasmin s’entretient avec le père Georges-Henri Lévesque, en 1956, celui-ci vient de quitter sa fonction de doyen à la faculté des sciences sociales de l’Université Laval. Le père dominicain se voit alors confier la direction de la Maison Montmorency, près de Québec, un établissement voué aux rencontres culturelles, sociales et religieuses.

Prêtre, sociologue et professeur, Georges-Henri Lévesque a été un universitaire accompli et un homme très actif tant sur le plan politique que le plan social. À une époque conservatrice, ses idées et ses actions libérales vont contribuer à la transformation de la société québécoise.

Georges-Henri Lévesque, la vocation des sciences sociales

• Georges-Henri Lévesque (1903-2000) crée l’École des sciences sociales de l’Université Laval en 1938. Dans les années 1960, il fonde aussi l’université nationale du Rwanda et la faculté des sciences sociales de l’université de Salamanque, en Espagne.

• Georges-Henri Lévesque dirige la Maison Montmorency de 1954 à 1963, tout en poursuivant l’enseignement des sciences sociales à l’Université Laval.

• L’humoriste Doris Lussier, qui a rendu célèbre le personnage du Père Gédéon, a été le secrétaire personnel de Georges-Henri Lévesque pendant plus de douze ans, dans les années 1940 et 1950.

Georges-Henri Lévesque, la vocation des sciences sociales

Média : Télévision

Émission : Carrefour (télévision)

Date de diffusion : 18 janvier 1956

Invité(s) : Georges-Henri Lévesque

Ressource(s) : Judith Jasmin

Durée : 19 min

Dernière modification :
15 janvier 2013


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
L'enseignement de Georges-Henri Lévesque
Radio
10 min 46 s
15 janvier 2000
L'homme que beaucoup considèrent comme l'inspirateur de la Révolution tranquille : Georges-Henri Lévesque, décède le 15 janvier 2000.