Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Éducation · On est 6 milliards, il faut se parler !

On est 6 milliards, il faut se parler !

Date de diffusion : 3 octobre 1999

Le 12 octobre 1999, le six milliardième être humain est né à Sarajevo en Yougoslavie. Cet événement symbolique est choisi pour exprimer de nouveau l'augmentation rapide de la population humaine. Pour Charles Tisseyre, l'animateur de l'émission Découverte, l'occasion est belle de se demander ce que l'avenir nous réserve. Il y a quatre décennies, les scientifiques étaient convaincus que la croissance illimitée de l'espèce humaine finirait par l'anéantir. Aujourd'hui, ils sont plus optimistes et croient que l'être humain saura freiner son élan démographique.

En ce début de 21e siècle, les démographes constatent un ralentissement de la croissance démographique dans les pays développés ainsi que dans les pays du tiers-monde, ce qui contredit les prédictions des quatre dernières décennies. Dans beaucoup de pays, notamment en Asie et en Amérique latine, les indices de fécondité se trouvent désormais sous la barre de 2,1 enfants par famille, soit le taux requis pour le remplacement naturel des générations.

Contrairement à ce que les scientifiques laissaient entendre dans les années 1960, la terre est capable de nourrir un nombre relativement élevé d'êtres humains. D'après Hervé Le Bras, spécialiste de la démographie au Centre national de recherche scientifique (CNRS) en France, le monde agricole est un monde d'innovations permanentes, permettant de repousser les limites des générations précédentes.

Les dommages causés par l'homme sur son environnement ne cessent de croître. La destruction des forêts et l'épuisement des carburants fossiles ne sont qu'une partie des problèmes qui guettent l'homme au cours du 21e siècle. En réaction à cette situation, certains scientifiques et activistes insistent sur l'importance de planifier des programmes de développement durable et de réduction de la consommation des ressources naturelles.

On est 6 milliards, il faut se parler !

• En 2004, avec son taux de fécondité de 1,5 enfant par femme, le Québec se situe largement sous la barre des 2,1 enfants par famille requis pour le remplacement des générations.

• Toutefois, la province se situe dans la moyenne canadienne et dans celle des pays industrialisés.

• En guise de comparaison, le taux de fécondité des pays en voie de développement varie entre 2 et 3 enfants par femme. En Afrique, ce taux est en moyenne de 4,91; il atteint même 6,28 en Afrique centrale.

• En 2005, l'ONU a publié un bilan des projections de la population jusqu'en 2300! Selon le rapport, la population pourrait soit « exploser » et atteindre 36,4 milliards d'habitants, soit « imploser » et diminuer à 2,3 milliards d'habitants.

• Selon les prévisions actuelles, la population de la terre devrait atteindre 9 milliards d'habitants vers 2050, et non 15 milliards comme le prédisaient les démographes dans les années 1960 et 1970.

On est 6 milliards, il faut se parler !

Média : Télévision

Émission : Découverte

Date de diffusion : 3 octobre 1999

Ressource(s) : Charles Tisseyre

Durée : 4 min 15 s

Dernière modification :
11 mars 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Défense et illustration de l'inuktitut
Télévision
8 min 29 s
La préservation de l'inuktitut, la langue des Inuits, se trouve au cœur des préoccupations du nouveau gouvernement.
Détourner les eaux
Télévision
5 min 34 s
Deux ans après l'annonce faite par Bourassa, les travaux de harnachement de la rivière La Grande sont amorcés.