Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Criminalité et justice · OTS : Aller simple pour l'enfer

Période : 1994 - 1997

OTS : Aller simple pour l'enfer

Entre 1994 et 1997, en Suisse, en France et au Québec, plus de 70 adeptes de l'Ordre du temple solaire (OTS) trouvent la mort. Derrière ces massacres : deux hommes, Luc Jouret et Joseph Di Mambro, les « guides spirituels » de ce groupe religieux millénariste et apocalyptique, dont la folie et le charisme ont conduit femmes, hommes et enfants dans un voyage jusqu'au bout de l'enfer.

icone_tv
13 clips télé
icone_micro
6 clips radio

Luc Jouret, la folie d'un homme

Date de diffusion : 12 octobre 1994

« Je crois que le pouvoir des gens réside dans les forces magnétiques. » Nous sommes en 1970. Luc Jouret, belge d'origine, alors parachutiste au Congo, ne cache pas son penchant pour l'irrationnel et le spiritualisme. L'homme est écouté. Apprécié aussi par les nombreux clients qui viennent, dix ans plus tard, le consulter dans sa clinique d'homéopathie en France, près de la frontière suisse. Conscient de son pouvoir d'attraction, il fonde, en 1984, l'Organisation internationale chevaleresque de la tradition solaire. Une secte qui exploite le symbolisme templier, l'ésotérisme et la crainte de l'apocalypse.

Sa rencontre avec Joseph Di Mambro au début des années 1980 est déterminante. Ensemble, ils poseront les bases de l'Ordre du Temple Solaire. Di Mambro s'occupe des questions financières et logistiques, alors que Jouret se spécialise dans le recrutement de nouveaux membres. Le charisme de Jouret est efficace. Conférencier professionnel, il parcourt la Suisse, la France, le Québec et même la Martinique pour exposer ses idées sur l'alimentation, la santé, la mort ou les astres. Avec la même conviction. Plus d'une centaine de personnes succombent à son charme et à sa philosophie irrationnelle en entrant dans les rangs de l'OTS.

La médecine du « docteur Luc Jouret » est redoutable. Ses exposés sur l'avenir du monde, les vertus des plantes, ou encore ses conversations avec des êtres de lumière, ne semblent étonner personne. Entre 1983 et 1993, les reportages dans les médias suisses ou québécois sont à chaque fois dithyrambiques à son endroit. Certains journalistes allant même jusqu'à donner à la fin de leur texte les coordonnées de l'OTS pour se procurer l'une des nombreuses cassettes vidéo du gourou. « On lui donnerait le bon Dieu sans confession », écrivait l'un deux.

Luc Jouret, la folie d'un homme

• La popularité de Luc Jouret dans le milieu des médecines parallèles au Québec a été largement favorisée par… la télévision. En effet, à plusieurs reprises, sur l'invitation de Richard Glenn, le spécialiste québécois des phénomènes inexpliqués, Jouret a pu répandre sa doctrine sur les ondes de la télévision communautaire de Drummondville.

• Artisan de la mort de plus de 70 personnes, Luc Jouret, jusqu'au dernier moment, s'est toujours présenté comme « conférencier international, consultant en science de vie ». Il affirmait pouvoir aider les gens à « harmoniser leur vie ».

Luc Jouret, la folie d'un homme

Média : Télévision

Émission : Le Point

Date de diffusion : 12 octobre 1994

Invité(s) : Luc Jouret

Ressource(s) : Alain Gravel, Raymond Saint-Pierre

Durée : 6 min 07 s

Dernière modification :
1er novembre 2007


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
19 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Suicide collectif et massacre à Jonestown
Télévision
1 min 57 s
18 novembre 1978
Dans la jungle de la Guyana, 913 adeptes du Temple du peuple se donnent la mort ou sont assassinés.
Une ancienne disciple de Jim Jones témoigne
Télévision
10 min 22 s
18 novembre 1978
De passage à Montréal, une ancienne membre de la secte Temple du peuple raconte son expérience.