Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Criminalité et justice · Orphelins de Duplessis, enfants d'asiles

Période : 1948 - 2001

Orphelins de Duplessis, enfants d'asiles

Sous le règne de Duplessis, des enfants illégitimes sont étiquetés comme malades mentaux et internés dans des asiles. Ces « enfants du péché » sont victimes d'une manœuvre du gouvernement Duplessis afin d'obtenir des subventions fédérales. Au début des années 1990, les orphelins se mobilisent et réclament justice et réparation. Ils mènent un combat inégal pour sortir de l'amnésie collective qu'a longtemps entretenu la société québécoise à leur égard. Ils veulent enfin sortir de l'anonymat, de la honte…

icone_tv
10 clips télé
icone_micro
3 clips radio

Les orphelins de Duplessis indemnisés par Québec

Date de diffusion : 30 juin 2001

Le 30 juin 2001, le Comité des orphelins de Duplessis accepte l'offre d'indemnisation du gouvernement Landry. Cette offre, nommée « Programme national de réconciliation », accorde en moyenne une somme de 25 000 $ par personne en dédommagement et met un terme au combat mené pendant plus de dix ans par les orphelins pour obtenir justice et réparation.

En contrepartie, les orphelins doivent renoncer à toute poursuite contre l'Église. Celle-ci est néanmoins invitée à participer au programme de réconciliation.

En 1999, les orphelins réussissent à se rallier des appuis de taille parmi certains intellectuels et témoins de l'époque. Ils créent un comité de sympathisants de leur cause, parmi lesquels figurent l'ex-sénateur Jacques Hébert et l'ex-ministre péquiste Denis Lazure. Président du comité d'appui aux orphelins, le docteur Lazure était l'un des signataires du rapport Bédard qui, en 1962, dénonçait la situation déplorable des hôpitaux psychiatriques.

Les orphelins de Duplessis indemnisés par Québec

• Au début des années 1960, Jacques Hébert édite le témoignage choc de Jean-Guy Labrosse, intitulé Ma chienne de vie. L'ouvrage, devenu un best-seller, levait alors le voile sur la vie dans les orphelinats à l'époque duplessiste.

• La sociologue et romancière Pauline Gill publie en 1991 l'histoire vraie d'Alice Quinton, fillette internée à l'asile à l'âge de 7 ans, sous le titre Les Enfants de Duplessis. Le livre s'est vendu à plus de 100 000 exemplaires.

• En 1999, une équipe de la prestigieuse émission Primetime du réseau ABC a réalisé un documentaire de deux heures sur la tragédie des orphelins de Duplessis.

• La presse américaine s'intéresse également au drame des enfants internés. Le 5 mars 1999, leur histoire est dévoilée dans les premières pages du prestigieux New York Times. Le 10 février 2000, la une du Los Angeles Times titre : « Malades mentaux par décret » et révèle à ses lecteurs la tragédie des orphelins de la Grande Noirceur.

• Les orphelins d'Huberdeau, des enfants ayant grandi dans un orphelinat agricole situé dans les Hautes-Laurentides, associent leur cause à celle des enfants de Duplessis. Ils affirment avoir été victimes de sévices sexuels et exploités en travaillant gratuitement dans les fermes de la région.

• Les anciens pensionnaires d'Huberdeau sont toutefois exclus du programme de réconciliation du gouvernement Landry, réservé aux orphelins internés dans des institutions psychiatriques.

Les orphelins de Duplessis indemnisés par Québec

Média : Télévision

Émission : Téléjournal

Date de diffusion : 30 juin 2001

Invité(s) : Bernard Landry, Bruno Roy

Ressource(s) : Gilles Sirois

Durée : 2 min 20 s

Dernière modification :
21 mars 2005


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
13 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Le scandale de l'orphelinat Mount Cashel
Radio
6 min 09 s
27 novembre 1989
Plusieurs membres d'une congrégation religieuse de Terre-Neuve sont accusés de violence morale, physique et sexuelle envers de jeunes pensionnaires.
Bruno Roy, l’orphelin devenu écrivain
Télévision
11 min 14 s
En 1992, l'écrivain et enseignant Bruno Roy raconte à Denise Bombardier son enfance passée à l'orphelinat.