Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Criminalité et justice · Orphelins de Duplessis, enfants d'asiles

Période : 1948 - 2001

Orphelins de Duplessis, enfants d'asiles

Sous le règne de Duplessis, des enfants illégitimes sont étiquetés comme malades mentaux et internés dans des asiles. Ces « enfants du péché » sont victimes d'une manœuvre du gouvernement Duplessis afin d'obtenir des subventions fédérales. Au début des années 1990, les orphelins se mobilisent et réclament justice et réparation. Ils mènent un combat inégal pour sortir de l'amnésie collective qu'a longtemps entretenu la société québécoise à leur égard. Ils veulent enfin sortir de l'anonymat, de la honte…

icone_tv
10 clips télé
icone_micro
3 clips radio

L'Église répond aux orphelins

Date de diffusion : 15 septembre 1999

Le 15 septembre 1999, l'assemblée des évêques du Québec convoque une conférence de presse en réponse aux demandes des orphelins de Duplessis. Mgr Pierre Morissette, président de l'assemblée, déclare alors que l'Église n'entend pas présenter d'excuses aux orphelins de Duplessis, « car un tel geste constituerait un désaveu du travail historique accompli dans des conditions difficiles par les communautés religieuses ».

Michel Désautels s'entretient avec l'historienne Micheline Dumont afin d'interpréter la réponse des évêques.

L'Église prétend que l'État québécois est le grand responsable dans la tragédie des orphelins de Duplessis. Pour d'autres, tel l'économiste Léo-Paul Lauzon, les communautés religieuses auraient fait des profits substantiels en acceptant de convertir les orphelins en malades mentaux.

Les religieuses se sont-elles enrichies en transformant le Mont-Providence en hôpital psychiatrique? La charité rapporte-t-elle vraiment des millions, comme le soutiennent Léo-Paul Lauzon et Martin Poirier, chercheurs à l'UQAM? En 1999, le débat fuse dans les médias. Des religieuses, jusqu'ici muettes, rompent le silence face à ces accusations.

Dans son étude sur l'enfance en difficulté, l'historienne Marie-Paule Malouin démontre que le changement de vocation du Mont-Providence a été imposé aux religieuses par le gouvernement Duplessis. Les Sœurs de la Providence effectuent pourtant diverses démarches afin que soit conservée la mission éducative de l'établissement. Elles tentent d'obtenir l'aide du cardinal Léger, mais ce dernier se rallie à la position du gouvernement provincial.

Comme l'explique Malouin, à cette époque, une communauté de femmes n'avait pas le choix de se soumettre à l'autorité ecclésiastique et gouvernementale. En s'aliénant les hommes au pouvoir, la communauté risquait d'être acculée à la faillite.

L'Église répond aux orphelins

• Peu après le refus des évêques de présenter des excuses, les orphelins invitent les fidèles à boycotter la quête dominicale. Postés aux portes des églises, des orphelins et des sympathisants distribuent un billet détachable réclamant du cardinal Jean-Claude Turcotte qu'il agisse « afin que les orphelins de Duplessis obtiennent justice et que l'Église catholique prenne ses responsabilités ».

• Le 18 février 1999, quelque 150 orphelins de Duplessis portant bâillon et camisole de force manifestent à Montréal devant les bureaux du premier ministre Lucien Bouchard et du cardinal Jean-Claude Turcotte. Ils réclament enquête publique et compensations financières.

L'Église répond aux orphelins

Média : Radio

Émission : Sans frontières

Date de diffusion : 15 septembre 1999

Invité(s) : Micheline Dumont, Pierre Morissette, Jean-Claude Turcotte

Ressource(s) : Michel Désautels

Durée : 5 min 12 s

Dernière modification :
1er juin 2006


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
13 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Le scandale de l'orphelinat Mount Cashel
Radio
6 min 09 s
27 novembre 1989
Plusieurs membres d'une congrégation religieuse de Terre-Neuve sont accusés de violence morale, physique et sexuelle envers de jeunes pensionnaires.
Bruno Roy, l’orphelin devenu écrivain
Télévision
11 min 14 s
En 1992, l'écrivain et enseignant Bruno Roy raconte à Denise Bombardier son enfance passée à l'orphelinat.