Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Criminalité et justice · Sue Rodriguez : lutter pour une mort digne

Période : 1992 - 1994

Sue Rodriguez : lutter pour une mort digne

Atteinte de la maladie de Lou Gehrig, une maladie à l'issue fatale, Sue Rodriguez se lance dans une longue bataille juridique en novembre 1992. Elle revendique le droit de mourir dans la dignité en obtenant l'aide d'un médecin au moment où elle voudra mettre fin à ses jours. Sa requête est rejetée par la Cour suprême du Canada, mais son histoire, fort médiatisée, ravive les débats sur l'euthanasie et le suicide assisté.

icone_tv
9 clips télé
icone_micro
6 clips radio

Sue Rodriguez appelle à l'aide

Date de diffusion : 26 novembre 1992

Sue Rodriguez souffre d'une maladie neurodégénérative incurable, la sclérose latérale amyotrophique, qui la privera graduellement de son autonomie et de sa dignité. Elle envisage de recourir au suicide assisté, mais ne souhaite pas transgresser la loi. Car bien que la pratique ait cours au Canada, elle est illicite et passible d'emprisonnement.

Profitant d'une révision du Code criminel en novembre 1992, Sue Rodriguez réclame la légalisation du suicide assisté. L'animateur Maxence Bilodeau et le député néo-démocrate Svend Robinson résument les enjeux de cette demande qui deviendra l'une des causes les plus médiatisées au pays.

Dans sa requête déposée à la Cour suprême de la Colombie-Britannique, Sue Rodriguez demande « qu'un médecin qualifié soit autorisé à mettre en place des moyens technologiques qu'elle pourrait utiliser, quand elle perdra la capacité de jouir de la vie, pour se donner elle-même la mort au moment qu'elle choisirait ».

Par sa démarche, elle souhaite donner un exemple de droiture à son jeune fils et aider d'autres personnes dans la même situation qu'elle.

Sue Rodriguez avait d'abord songer à s'exiler en Californie, plus tolérante sur le plan législatif. Mais l'échec du référendum de 1992 sur la légalisation de l'euthanasie l'a amenée à se tourner vers les tribunaux canadiens.

En décembre 1992, sa requête est rejetée par la Cour suprême de la Colombie-Britannique, puis par la Cour d'appel. En mai 1993, la cause est portée jusqu'en Cour suprême du Canada. C'est la première fois que la plus haute instance juridique du pays accepte de se pencher sur la question du suicide assisté.

Sue Rodriguez appelle à l'aide

• Susan Jane Shipley naît le 2 août 1950 à Winnipeg. Elle passe sa jeunesse en banlieue de Toronto. Après un premier divorce, elle part pour la Californie et y rencontre son second mari, Henry Rodriguez, avec qui elle s'installe en Colombie-Britannique. Son fils Cole naît en 1984.

• Perspicace et dotée d'un grand sens de l'humour, Sue Rodriguez est une adepte du plein-air et pratique le ski, l'escalade et la randonnée pédestre. En août 1991, elle apprend qu'elle est atteinte de la sclérose latérale amyotrophique. Elle vient d'avoir 41 ans.

• La sclérose latérale amyotrophique (SLA) s'attaque au système nerveux central. Elle affecte de manière grave et progressive la motricité des bras et des jambes, l'élocution, la déglutition et les muscles respiratoires. En revanche, l'intelligence et les sens demeurent inaltérés.

• La SLA entraîne une dépendance absolue pour tous les besoins quotidiens. L'utilisation d'appareils se révèle nécessaire pour pallier les déficiences (fauteuil roulant, respirateur, etc.). L'insuffisance respiratoire et la pneumonie provoquent souvent la mort. Certains médicaments retardent l'évolution de la maladie, mais aucun ne l'enraie. La cause de la SLA reste inconnue.

• La SLA survient en général chez les adultes de 50 à 70 ans, mais elle est de plus en plus observée chez des adultes de 25 à 40 ans. Elle est deux fois plus fréquente chez les hommes que chez les femmes.

• L'espérance de vie d'une personne atteinte de la SLA est en moyenne de trois ans. Dans 20 % des cas, elle est de plus de cinq ans.

• La SLA est aussi connue sous le nom de maladie de Lou Gehrig. Né en 1903, Henry Louis Gehrig fut l'un des plus célèbres joueurs de baseball de l'équipe des Yankees de New York et le coéquipier du légendaire Babe Ruth. En 1939, en pleine gloire, il apprend qu'il est atteint de la SLA. Il meurt en 1941 à l'âge de 37 ans.

• En France, la SLA porte aussi le nom de maladie de Charcot, du nom du neurologue français, Jean-Martin Charcot, qui l'a identifiée en 1874.

Sue Rodriguez appelle à l'aide

Média : Télévision

Émission : SRC Bonjour

Date de diffusion : 26 novembre 1992

Invité(s) : Svend Robinson

Ressource(s) : Maxence Bilodeau

Durée : 3 min 49 s

Dernière modification :
21 juillet 2005


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
15 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Sue Rodriguez meurt dans l'illégalité
Télévision
2 min 20 s
12 février 1994
Le 12 février 1994, Sue Rodriguez se suicide avec l'aide d'un médecin. Pour son ami Svend Robinson, la lutte doit continuer.