Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Criminalité et justice · La bataille des condamnés

La bataille des condamnés

Date de diffusion : 14 janvier 2002

Certains cas d'erreurs ont marqué les annales judiciaires canadiennes : Wilbert Coffin, qui fut pendu en 1956 mais dont la culpabilité est toujours remise en question; Donald Marshall, qui sera innocenté du meurtre d'un de ses amis grâce aux aveux du véritable meurtrier; Thomas Sophonow, accusé en 1982 du meurtre d'une jeune fille, qui passera quatre ans en prison avant d'être innocenté.

À l'université York de Toronto, des étudiants de la Faculté de droit se portent au secours des innocents, raconte le journaliste Claude Bernatchez.

Le projet Innocence de la Osgoode Hall Law School de l'université York de Toronto s'inspire du Innocence Project de la Cardozo School of Law de New York, précurseur en la matière. Il a pour but d'examiner de façon systématique le phénomène des erreurs de justice au pays. Des cas sont réexaminés en profondeur, des tests scientifiques (tels que des tests d'ADN) sont faits et si l'innocence est prouvée, le projet entame des recours afin de demander un pardon, un nouveau procès ou une compensation.

Les projets de révision d'erreurs judiciaires ont été fortement inspirés par le cas de Rubin « Hurricane » Carter, un boxeur afro-américain accusé d'un triple meurtre et emprisonné pendant 20 ans. C'est en partie grâce à un groupe de Torontois qui ont passé plusieurs années à rassembler la preuve de son innocence que Carter a pu être libéré. L'ancien boxeur consacre maintenant sa vie à se battre contre d'autres erreurs judiciaires.

La bataille des condamnés

• Depuis 2001, un autre cas défraie manchette. Romeo Phillion, reconnu coupable en 1972 du meurtre de Leopold Roy commis en 1967, a toujours clamé son innocence. En 1999, il reçoit une enveloppe contenant un rapport de police qui prouverait son innocence. Le projet Innocence prend le dossier en main en 2001 et demande qu'un deuxième procès ait lieu. En mai 2003, Romeo Phillion attendait toujours que son dossier soit révisé par le ministre de la Justice.

• En 1975, le chanteur Bob Dylan dédie la chanson Hurricane à Rubin Carter, dans laquelle il clame l'innocence de ce dernier. Vingt-cinq ans plus tard, le réalisateur canadien Norman Jewison raconte l'histoire du boxeur dans The Hurricane. L'acteur Denzel Washington endosse le rôle de Rubin Carter.

• En 1993, un groupe d'avocats de Toronto se portant à la défense de Guy Paul Morin fonde l'Association in Defence of the Wrongly Convicted (AIDWYC), une organisation d'intérêt public qui veut prévenir et corriger les erreurs judiciaires. L'association affirme recevoir des centaines de demandes chaque année de personnes déclarant avoir été faussement accusées. Des avocats, aidés d'étudiants en droit, prennent gratuitement en charge certaines de ces causes.

La bataille des condamnés

Média : Radio

Émission : Sans frontières

Date de diffusion : 14 janvier 2002

Invité(s) : Rubin

Ressource(s) : Claude Bernatchez, Michel Lacombe

Durée : 9 min 50 s

Dernière modification :
10 juin 2003


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
La famille Milgaard veut un nouveau procès
Télévision
2 min 16 s
Affirmant être victime d'une erreur judiciaire, David Milgaard réclame un nouveau procès dans l'affaire du meurtre de Gail Miller.
La Cour suprême réexamine le procès Milgaard
Radio
6 min 44 s
La croisade de Joyce Milgaard semble porter fruit : en janvier 1992, la Cour suprême du Canada accepte de réexaminer la cause.