Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Criminalité et justice · La Cour suprême réexamine le procès Milgaard

La Cour suprême réexamine le procès Milgaard

Date de diffusion : 21 janvier 1992

Fait inédit dans les annales de la justice canadienne, la Cour suprême, le plus haut tribunal du pays, accepte de réexaminer le procès de David Milgaard, comme l'explique ce reportage. Pendant quatre mois, les juges de la Cour suprême repassent en détail le premier procès de Milgaard. Ils appellent à la barre les témoins de l'époque et font témoigner le principal intéressé, qui n'avait pas pris la parole lors du procès de 1970.

David Milgaard a 16 ans au moment des faits. C'est un adolescent comme beaucoup d'autres de son époque. On le dit hippie, malgré ses cheveux courts, et il consomme régulièrement de la marijuana, voire du LSD. Arrivant de Regina, il se trouve à Saskatoon par hasard, ayant décidé, avec quelques copains, de partir vers Vancouver en voiture. Il arrive à Saskatoon tôt le matin avec Nichol John, 15 ans, et Ronald Wilson, 17 ans. Les trois amis cherchent Albert Cadrain, un autre adolescent, qu'ils veulent embarquer dans leur aventure.

À leur arrivée à Saskatoon, la voiture des trois jeunes tombe en panne… à quelques rues de l'endroit où gît le corps de Gail Miller. Ce malencontreux incident scellera les 20 prochaines années d'existence du jeune David.

Les quatre jeunes gens quittent Saskatoon en fin d'après-midi le 31 janvier, mais leur périple ne dure pas longtemps, la voiture ayant rendu l'âme. Quelques mois plus tard, Albert Cadrain, arrêté pour vagabondage, accuse David Milgaard du meurtre de la jeune aide-soignante et empoche les 2000 $ de récompense.

La Cour suprême réexamine le procès Milgaard

• Arrêté fin mai 1969, David Milgaard sera reconnu coupable sur la foi du témoignage de ses compagnons de voyage. Les trois adolescents subissent de fortes pressions de la part de la police de Saskatoon. Bien que leur version des faits change entre leur interrogatoire et le procès, les forces de l'ordre affirment détenir le responsable du meurtre.

• Le renvoi de l'affaire Milgaard devant la Cour suprême donne lieu à une première : l'audition de témoins. C'est si vrai qu'il faut faire construire une barre des témoins dans la salle d'audience.

• Outre le juge en chef Antonio Lamer, quatre juges puînés siègent dans la cause Milgaard : Beverley McLachlin, devenue depuis juge en chef, Peter de Carteret Cory, Frank Iacobucci et John Sopinka.

• En règle générale, la Cour suprême se penche davantage sur des questions de droit que sur des faits. Avant l'affaire Milgaard, la dernière cause arrivée devant le plus haut tribunal du pays avait été celle de Steven Truscott, un adolescent de 14 ans reconnu coupable en 1959 du viol et du meurtre d'une camarade de 12 ans, Lynne Harper. Condamné à mort, puis ayant obtenu une libération conditionnelle en 1969, il continue de clamer son innocence.

La Cour suprême réexamine le procès Milgaard

Média : Radio

Émission : Les Actualités (radio)

Date de diffusion : 21 janvier 1992

Invité(s) : Jean-Claude Hébert

Ressource(s) : Daniel Raunet, Marie-Hélène Poirier

Durée : 6 min 44 s

Dernière modification :
4 juin 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
La famille Milgaard veut un nouveau procès
Télévision
2 min 16 s
Affirmant être victime d'une erreur judiciaire, David Milgaard réclame un nouveau procès dans l'affaire du meurtre de Gail Miller.
Milgaard aura-t-il un second procès?
Radio
7 min 22 s
La Cour suprême du Canada rend sa décision le 14 avril 1992 : David Milgaard a droit à un second procès.