Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Criminalité et justice · Drapeau à la mairie

Drapeau à la mairie

Date de diffusion : 25 octobre 1954

Le jugement de l'enquête Caron favorise l'accession de Jean Drapeau à la mairie en octobre 1954. Ce dernier prend la décision de se présenter comme candidat une fois qu'il sait que Camilien Houde ne se représentera pas.

Le soir de son élection, des centaines de partisans acclament Jean Drapeau dans la grande salle de réception de l'hôtel de ville de Montréal. Le nouveau maire fait un discours dans lequel il affirme que la moralité règnera désormais dans toute la cité.

Pacifique Plante participe activement à la campagne électorale de Jean Drapeau. Après le discours de Jean Drapeau, la foule crie « On veut Pax, on veut Pax » avant que ce dernier prenne lui aussi la parole.

Sa collaboration avec Drapeau permettra à Pacifique Plante de retrouver son poste de directeur adjoint au sein du service de la police montréalaise. Pierre Desmarais, le président de la Ligue d'action civique, deviendra quant à lui président du Comité exécutif de la ville.

Au cours du mandat de Jean Drapeau, qui dure jusqu'en 1957, Pacifique Plante s'attaque aux boîtes de nuit, dernier endroit où le vice règne. En 1955, une nouvelle loi municipale interdit la vente d'alcool après deux heures du matin. Si une boîte de nuit n'obéit pas à ce règlement, son permis d'exploitation est suspendu. Une autre loi rend illégale les machines à sous. Les propriétaires de cabarets protestent contre ces nouvelles restrictions.

Drapeau à la mairie

• Le rapport de l'enquête Caron est rendu public le jour même où Jean Drapeau présente sa candidature, soit le 8 octobre 1954.

• Le parti de Drapeau, la Ligue d'action civique, proposait un programme de réformes, dont un meilleur contrôle de la moralité publique et des solutions aux problèmes de circulation et de logement. Des 34 candidats recommandés par la Ligue, 28 sont élus.

• Jean Drapeau est élu avec 37 442 voix, soit 27 000 de plus que son plus proche adversaire, l'ancien maire Adélard Raynault.

• Pierre Desmarais père demande à Jean Drapeau de se présenter aux élections alors qu'il est président de la Ligue d'action civique. Desmarais s'occupe de politique municipale pendant 16 ans. Il est à l'origine de la mise en place du boulevard Métropolitain.

• Aux élections de 1957, 33 candidats de la Ligue d'action civique sont élus, mais le maire Jean Drapeau est battu par Sarto Fournier. Par la suite, la Ligue tente sans succès une expansion au niveau provincial.

• Juste avant les élections de 1960, Jean Drapeau se dissocie de la Ligue et crée avec quelques conseillers le Parti civique de Montréal. La Ligue d'action civique ne survit pas à cette rupture et disparaît vers 1964.

Drapeau à la mairie

Média : Radio

Émission : La Revue de l'actualité

Date de diffusion : 25 octobre 1954

Invité(s) : Jean Drapeau

Ressource(s) : René Lévesque, Judith Jasmin

Durée : 6 min 08 s

Photo : Ville de Montréal. Gestion des documents et archives. Z-541-10

Dernière modification :
10 mars 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Pax Plante dénonce la corruption policière
Télévision
5 min 54 s
Pacifique Plante s'exile au Mexique en 1958, après avoir reçu des menaces de mort.
Gérard Filion parle de « l'affaire Pax Plante »
Télévision
5 min 30 s
Gérard Filion, ancien directeur du Devoir, raconte la façon dont Pax Plante a lutté contre le vice présent à Montréal.