Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Criminalité et justice · Le testament de l'OTS

Le testament de l'OTS

Date de diffusion : 6 octobre 1994

« Ce sera plus spectaculaire que Waco ! ». Dans leur testament, Luc Jouret et Joseph Di Mambro, les penseurs du mouvement religieux, avaient prévenu : la mort viendrait sauver les membres de l'OTS. Normal. Peu de temps avant le massacre de Salvan, Cheiry et Morin Heights, l'Ordre battait de l'aile. Les membres se pensaient surveillés, traqués par les forces policières des quatre coins du globe. L'argent de l'organisation était, croyaient-ils, sur le point d'être bloqué dans les comptes en banque. Plusieurs adeptes s'étaient d'ailleurs, à leurs yeux, déjà rendus à « l'ennemi ». Dans ce contexte, seul un suicide collectif pouvait sauver le mouvement religieux de la débandade.

Le scénario a été longuement planifié. Les plus fidèles se sont chargés de convaincre les autres de prendre part au dernier voyage. À coups de revolver et de couteau pour les réticents. Dans les maisons de l'Ordre, des systèmes de mise à feu automatiques ont été installés pour commander les incendies. Tout a été réglé avec la précision d'une horloge suisse. Luc Jouret a même pensé à écrire, à l'attention des adeptes, un document leur indiquant comment mettre fin à leur jour par absorption de médicaments. Il ne restait plus qu'à attendre le jour J, celui qui serait fixé par Jouret et Di Mambro.

La plupart des adeptes de la secte n'ont pas mis fin à leur jour en raison des problèmes que connaissait l'Ordre. Fanatisés par les discours ésotériques des têtes pensantes du mouvement, ils pensaient plutôt trouver dans la mort le chemin de la liberté. « La vie a besoin d'une autre forme d'expression, disait Dominique Bellaton, une des victimes, peu de temps avant son “départ”. L'esprit se retire déjà de tous ceux qui refusent l'inévitable, qui refusent de transiter vers une forme supérieure… » Une formule nébuleuse qui a pris tout son sens, sordidement, dans la nuit du 4 au 5 octobre, dans deux villages suisses.

Le testament de l'OTS

• Les drames de l'Ordre du Temple Solaire ont fait couler beaucoup d'encre : plusieurs dizaines de livres ont été écrits sur le sujet. Les conditions de vie des adeptes, tout comme l'emprise des gourous sur eux, ont également fait l'objet d'un documentaire intitulé Aller simple pour Sirius, produit par l'Office national du film (ONF).

• Au Québec, actuellement, il existe plus de 1000 groupes religieux. Six cents de ces sectes sont même reconnues officiellement par le ministère des Finances du Québec, qui leur consent, comme il le fait à tous les organismes à vocation religieuse, des exonérations de taxes. Plusieurs de ces sectes, comme les raëliens ou l'Église de Scientologie, pourtant vertement dénoncées en France, peuvent opérer en toute légalité de ce côté de l'Atlantique. Ce qui fait du Québec, selon plusieurs observateurs, un terreau fertile pour l'émergence de ces groupes.

Le testament de l'OTS

Média : Radio

Émission : Les Actualités (radio)

Date de diffusion : 6 octobre 1994

Invité(s) : Jean-François Mayer

Ressource(s) : Denise Faille, Daniel Raunet

Durée : 11 min 40 s

Dernière modification :
4 juin 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Suicides collectifs ou meurtres?
Télévision
3 min 35 s
Octobre 1994. Cinquante-trois membres de l'OTS sont retrouvés morts, calcinés, en Suisse et au Québec.
OTS seize morts en France
Radio
6 min 40 s
Un an plus tard, l'OTS refait parler de lui. Seize adeptes se donnent la mort dans le Vercors, en France.