Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Criminalité et justice · Le drame de l'OTS était-il prévisible?

Le drame de l'OTS était-il prévisible?

Date de diffusion : 8 juin 1995

Un mauvais pressentiment. C'est ce qui a sauvé de la mort Thierry Huguenin, un membre de l'OTS convoqué par Joseph Di Mambro le matin du 4 octobre 1994 dans le chalet de l'organisation à Salvan, en Suisse. Officiellement, c'était pour y recevoir de l'argent que l'Ordre lui promettait depuis longtemps pour des travaux effectués pour la secte par le passé. À son arrivée, il découvre un Joseph Di Mambro et un Luc Jouret visiblement anxieux, mais aussi une très forte odeur d'essence qui s'échappe de la maison. Submergé par une vague de panique, il décide de partir sans l'argent que la secte tardait à lui donner. Il ne le regrettera jamais.

Huguenin l'avait senti venir. Depuis plusieurs mois, l'Ordre du Temple Solaire vivait ses dernières heures dans une atmosphère de panique et de dissidence. Les révélations, quelques mois plus tôt, sur l'implication de plusieurs adeptes dans un trafic d'armes avaient fait mal. Selon les médias, la secte était en train de s'armer pour faire face à la fin prochaine du monde. Les projets de l'OTS étaient découverts. Mais les adeptes ne semblaient pas tous y adhérer. Le bateau prenait l'eau. Et c'est par le feu que Di Mambro et Jouret ont décidé de s'attaquer au problème.

Élément central dans l'enquête menée pour expliquer les massacres de l'OTS, Thierry Huguenin n'a jamais été pris au sérieux par les policiers et les magistrats. Il lui aura fallu attendre le transit du Vercors, que cet ex-adepte avait annoncé, pour devenir finalement crédible. Plusieurs membres de l'OTS lui en voudront d'ailleurs. Accusé de trahison, il sera publiquement menacé dans une lettre envoyée aux journaux québécois peu après le drame de Saint-Casimir. Laconiquement, la missive prévient « que le comité d'accueil l'attend ». Huguenin vit aujourd'hui en Suisse, sans aucune protection particulière.

Le drame de l'OTS était-il prévisible?

• Ce survivant a raconté son histoire et ses nombreuses années passées dans la secte dans un livre intitulé Le 54ème. Huguenin devait en effet être la 54e victime du massacre de l'OTS en 1994. Cinquante-quatre victimes, comme les 54 templiers de saint Antoine, brûlés vifs le 12 mai 1310.

• Huguenin connaît bien le fonctionnement de la secte. L'organisation ésotérique affectionnait particulièrement les cérémonies à grand déploiement avec costumes rituels et apparitions holographiques arrangées, d'êtres de l'au-delà. Les dirigeants de la secte s'immisçaient également dans la vie privée des adeptes en formant et défaisant les couples au gré de leur humeur. Le tout était officiellement présenté comme les commandements des « Maîtres invisibles ».

Le drame de l'OTS était-il prévisible?

Média : Télévision

Émission : Le Point

Date de diffusion : 8 juin 1995

Invité(s) : Thierry Huguenin

Ressource(s) : Raymond Saint-Pierre

Durée : 18 min 18 s

Dernière modification :
8 octobre 2009


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Suicides collectifs ou meurtres?
Télévision
3 min 35 s
Octobre 1994. Cinquante-trois membres de l'OTS sont retrouvés morts, calcinés, en Suisse et au Québec.
OTS seize morts en France
Radio
6 min 40 s
Un an plus tard, l'OTS refait parler de lui. Seize adeptes se donnent la mort dans le Vercors, en France.