Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Criminalité et justice · Retour sur l'arrestation des frères Rose et de Francis Simard

Retour sur l'arrestation des frères Rose et de Francis Simard

Date de diffusion : 28 décembre 1970

Au cours de cette émission animée par Wilfrid Lemoine, son collaborateur Paul-Émile Tremblay anime une table ronde sur l’arrestation, le matin même, des frères Rose et de Francis Simard, les ravisseurs du ministre Pierre Laporte. Sur un ton plus léger, le caricaturiste Jean-Pierre Girerd, du journal La Presse, décrit son métier et sa façon de travailler. Pour sa part, la journaliste Martine de Barsy rencontre Anne Hébert, l’auteure de Kamouraska, qui a franchi le cap des 100 000 exemplaires vendus. L’écrivaine est à Paris et parle de son roman et de la pression sociale exercée sur les femmes.

Retour sur l'arrestation des frères Rose et de Francis Simard

• Quelque temps après les enlèvements de James Cross et de Pierre Laporte en octobre 1970, Pierre Elliott Trudeau, le premier ministre canadien, impose la loi martiale. Cette loi permet l'arrestation, sans mandat, de plusieurs centaines de personnes.

• Le 6 janvier 1971, Paul et Jacques Rose, Francis Simard et Bernard Lortie sont accusés de l’enlèvement et de l’exécution du ministre Pierre Laporte.

Retour sur l'arrestation des frères Rose et de Francis Simard

Média : Télévision

Émission : Format 30

Date de diffusion : 28 décembre 1970

Durée : 27 min 56 s

Dernière modification :
30 décembre 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
« Finies les folies » : Trudeau s'explique
Télévision
27 min 51 s
Au lendemain de son discours à Montréal où il prononce l’expression « Finies les folies », Pierre Elliott Trudeau est l’invité de Format 30.
René Lévesque répond à Pierre Elliott Trudeau
Télévision
27 min 50 s
Louis Martin rencontre René Lévesque avant le deuxième congrès du PQ.