Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Criminalité et justice · Marie-Andrée Leclerc inculpée en Inde

Marie-Andrée Leclerc inculpée en Inde

Date de diffusion : 12 septembre 1983

Incarcérée depuis août 1976 dans la prison de Tihar, en Inde, la Québécoise Marie-Andrée Leclerc est inculpée, le 17 novembre 1981, du meurtre de touristes. Pendant un périple d'un an, de 1975 à 1976, elle aurait participé aux meurtres de plusieurs touristes européens et nord-américains.

Elle aurait aidé Charles Sobhraj à droguer des voyageurs naïfs pour leur dérober argent et passeports, puis éventuellement s'en débarrasser. Le nombre des victimes de Sobhraj, dit le Serpent, monterait à 20 selon certaines sources, et à plus de 50 selon d'autres.

Le document présenté date de son retour au pays, la jeune femme étant atteinte d'un cancer, les autorités indiennes lui permettent de revenir se faire soigner au Canada.

Comment une secrétaire médicale de Lévis devient-elle la femme la plus recherchée d'Asie? Le récit que fait Marie-Andrée Leclerc elle-même dans son livre Je reviens… demeure nébuleux. Elle rencontre Charles Sobhraj lors d'un premier voyage en Inde en 1975, alors qu'elle voyage avec son ami André Bernier. Une relation amoureuse s'établit entre la jeune femme et cet homme affable.

Marie-Andrée Leclerc affirmera toujours ne pas avoir été amoureuse de ce Français d'adoption, qui disait être négociant en pierres précieuses. Pourtant, elle va le rejoindre en Asie. Pendant un an, elle voyage avec lui à travers le continent asiatique et l'Europe.

La Lévisienne clamera jusqu'à sa mort qu'elle ne savait rien des activités meurtrières de son compagnon, disant plutôt avoir été sa victime. Il lui aurait dérobé tout son argent et aurait fait en sorte que son passeport soit inutilisable. Elle était à sa merci, écrit-elle dans son livre.

Si Marie-Andrée Leclerc obtient un non-lieu dans une cause et des acquittements dans deux autres causes, elle reçoit une condamnation à vie dans l'affaire Varanasi en mai 1982. En 1983, elle rentre enfin au Canada pour soigner un cancer de l'utérus. Elle meurt le 20 avril 1984.

Marie-Andrée Leclerc inculpée en Inde

• Dans son journal, obtenu par la police thaïlandaise, la jeune femme exprime à de nombreuses reprises son amour pour Charles Sobhraj.

• Marie-Andrée Leclerc ne croupit pas en prison de 1976 à 1983, comme elle le laisse entendre dans son livre. Entre les procès et les appels, elle est accueillie chez des sœurs missionnaires.

• La Québécoise rencontre même Indira Gandhi, en décembre 1980, dans la demeure de la première ministre indienne.

• Charles Sobhraj, surnommé « le Serpent » pour son habileté à changer d'identité, est né à Saïgon en 1944, d'une mère vietnamienne et d'un père indien. Lorsque sa mère se marie avec un Français, Sobhraj prend la nationalité de son beau-père et s'installe en France. Sa carrière de criminel commence au début des années 1960, par de petits vols.

• Des années 1960 jusqu'à son arrestation en 1976, Sobhraj commet des nombreux vols et un nombre encore indéterminé d'assassinats. En Inde et en Thaïlande, il utilise la même méthode : il sympathise avec des touristes, les invite, les drogue et les dépouille.

• De la Thaïlande à l'Afghanistan, en passant par le Népal et l'Inde, Sobhraj laisse de nombreux cadavres derrière lui. Certaines de ses victimes auraient été brûlées vives.

• Arrêté en même temps que Marie-Andrée Leclerc, il est interné dans la prison de Tihar, à New Delhi, pendant 20 ans. Il retourne ensuite vivre en France où il signe un lucratif contrat pour un film sur sa vie. Il monnaie également ses entrevues avec les journalistes.

• Après six années paisibles, Sobhraj revient au Népal en 2003. Il y est arrêté et reconnu coupable du meurtre, en 1975, d'une Américaine, Connie Bronzich, et d'un Canadien, Laurent Carrière.

• Outre le livre Je reviens…, publié aux Éditions Stanké en 1983, L'Affaire Marie-Andrée Leclerc, de Huguette Laprise, permet un certain éclairage sur cette histoire. Envoyée spéciale du quotidien La Presse, la journaliste met en doute l'innocence complète de la Québécoise.

• Charles Sobhraj a également fait l'objet de livres et de films. The Life and Crimes of Charles Sobhraj, de Richard Neville, puis Serpentine (La Trace du serpent), de Thomas Thompson, paraissent tous les deux en 1979. En 2004, le documentaire Sobhraj : Snake, de Jan Wellmann, retrace la vie du tueur en série le plus prolifique d'Asie.

Marie-Andrée Leclerc inculpée en Inde

Média : Télévision

Émission : Téléjournal

Date de diffusion : 12 septembre 1983

Invité(s) : Marie-Andrée Leclerc

Ressource(s) : Bernard Derome, Jacques Plante

Durée : 1 min 41 s

Dernière modification :
18 novembre 2005


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Claire Lortie acquittée
Télévision
1 min 57 s
17 octobre 1983
L'affaire Claire Lortie a passionné le Québec pendant près d'un an : retour sur un fait divers.
Paul Bernardo déclaré criminel dangereux
Radio
7 min 37 s
3 novembre 1995
Le violeur en série et tueur ontarien Paul Bernardo est déclaré délinquant dangereux et passera le reste de sa vie en prison.

Ne pas deleter...fix IE6