Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Criminalité et justice · O.J. Simpson non coupable

O.J. Simpson non coupable

Date de diffusion : 3 octobre 1995

« Not guilty », non coupable. Tel est le verdict rendu par le jury formé de neuf Noirs, deux Blancs et un Hispanique le 3 octobre 1995, à Los Angeles. L'ancienne vedette de football, du petit et du grand écran, Orenthal James Simpson, est donc acquitté des meurtres de son ex-épouse, Nicole Brown-Simpson, et de l'ami de cœur de cette dernière, Ronald Goldman.

Les journalistes Julie Miville-Deschênes et Claude Gervais témoignent de la tension raciale qui a dominé le procès du siècle aux États-Unis. Ensuite, les avocats criminalistes Robert Lahaie et Daniel Rock tentent d'expliquer la décision du jury, qui divise l'opinion publique américaine.

Le procès le plus médiatisé de l'histoire connaît un dénouement shakespearien. Argent, racisme, médias et manipulation de preuves par la police servent de toile de fond à cette sanglante histoire.

Un vendredi soir de juin 1994, les yeux des Américains sont rivés sur la Ford Bronco blanche prise en chasse par la police dans les rues de la banlieue de Los Angeles. À bord se trouve O.J. Simpson, une personnalité accomplie, symbole de réussite de la société noire aux États-Unis. Quelques jours plus tôt, le 12 juin, les corps de Nicole Brown-Simpson et de Ronald Goldman avaient été retrouvés poignardés à mort dans une maison cossue de Brentwood.

Au cours du procès, qui s'amorce le 24 janvier 1995, les avocats de l'accusation présentent des preuves accablantes contre l'ancienne vedette des Bills de Buffalo. Les enquêteurs retrouvent du sang dans la Ford Bronco et sur la porte d'entrée de chez Simpson. Derrière chez lui, un gant ensanglanté fait la paire avec un autre retracé sur les lieux du crime.

Les tests d'ADN démontrent que les échantillons de sang prélevés sont ceux de Simpson, de son ex-femme et de Goldman. Sur la scène du crime, les traces de sang laissées par les pas sont de pointure 12, la même que celle de Simpson.

Par terre, une cagoule traîne avec des cheveux de Simpson à l'intérieur. Le temps aussi joue contre l'accusé. Simpson est bel et bien passé chercher de la nourriture avec son locataire vers 21 h 10 et est parti en limousine à l'aéroport vers 23 h 15, en prévision d'un vol pour Chicago. Mais il ne possède aucun alibi pour l'heure du crime. Entre 21 h 40 et 22 h 30, Simpson ne répond pas lorsque le chauffeur de la limousine, arrivé à l'avance, sonne à l'interphone. Simpson dit qu'il s'était assoupi à ce moment-là.

Comme mobile de ce double meurtre, l'accusation propose le passé de violence conjugale et la jalousie de Simpson.

Bien qu'elles soient accablantes, les preuves demeurent circonstancielles. Il n'y a aucun témoin, et la police ne retrouve pas l'arme du crime. Les avocats de la défense démolissent chaque preuve l'une après l'autre : des preuves recueillies sans précaution par la police; un gant ensanglanté trop petit pour la main de Simpson; des test d'ADN invalidés, car potentiellement contaminés. La défense laissera même entendre que le sang aurait pu être placé chez Simpson après coup, pour l'incriminer.

Mais surtout, les avocats de Simpson s'acharnent à discréditer le principal témoin de l'accusation, le policier enquêteur Mark Fuhrman, celui qui a découvert le gant ensanglanté.

La défense affirme que Fuhrman a déjà trafiqué des preuves et met en lumière son racisme. La procureure Marcia Clark confirme ces faits dans sa plaidoirie finale. Ainsi, la défense parvient à semer un doute raisonnable dans l'esprit des jurés.

Dans un verdict unanime, le jury invoque le manque de preuves suffisantes pour justifier sa décision d'acquitter Simpson. Bien que la majorité des jurés soient Noirs, la plupart rejettent la thèse de la sympathie pour l'accusé, ou celle de la crainte de voir un verdict de culpabilité causer des émeutes.

O.J. Simpson non coupable

• Après le verdict, 75 % des Américains de race blanche croient que Simpson est coupable, alors que la même proportion de Noirs estiment le contraire.

• Plus de dix ans après le double meurtre, O.J. Simpson déclare toujours son innocence.

• O.J. Simpson et Nicole Brown se sont mariés le 2 février 1985. Leur divorce a été prononcé en 1992. Le couple a donné naissance à deux enfants.

• Selon le quotidien américain USA Today, O.J. Simpson aurait gagné presque autant d'argent qu'il en a perdu dans son procès au criminel, malgré ses frais d'avocats. En effet, Simpson a dépensé 3,5 millions de dollars pour sa défense, alors que les recettes liées aux droits d'auteur ou à la vente de produits dérivés ont atteint 3,25 millions.

• Du côté du ministère public, le procès à coûté plus de 8 millions de dollars au comté de Los Angeles, et par le fait même aux contribuables de la Californie.

• L'annonce du verdict du procès d'O.J. Simpson a battu tous les records d'audience de la télévision aux États-Unis. Bien que le nombre exact de téléspectateurs à la maison, au bureau ou dans la rue soit difficile à préciser, 42,9 % des téléviseurs fonctionnaient au moment de l'énoncé du verdict, retransmis par les trois principaux réseaux, ABC, CBS, NBC, de même que plusieurs réseaux spécialisés, dont CNN. En fait, 91 % des téléviseurs ouverts étaient branchés sur l'une de ces chaînes.

• Une fois la cause pénale terminée, les familles des victimes intentent un autre procès, au civil cette fois. En février 1997, le jury tient Simpson responsable des meurtres de Nicole Brown-Simpson et de Ronald Goldman. Bien que la sentence d'un procès civil n'emprisonne pas les accusés, Simpson est condamné à payer aux familles des victimes 25 millions de dollars de dommages-intérêts à titre punitif, et 8,5 millions à titre de réparation.

• Considéré comme l'un des meilleurs porteurs de ballon du football américain, O.J. Simpson se situe au quatorzième rang de l'histoire pour le nombre de verges cumulées, avec 11 236.

• Simpson évolue avec les Bills de Buffalo de 1969 à 1977, et avec les 49ers de San Fransisco de 1978 à 1979.

• Acteur ordinaire, Simpson a évolué dans quelques films à la télévision et au cinéma, notamment dans la série Naked Gun, où il interprète le rôle du détective Nordberg. Les producteurs du film The Terminator ont aussi pensé à lui confier le premier rôle, mais ils le trouvaient tout compte fait trop « beau » pour jouer le rôle d'un méchant.

• Simpson a participé à de nombreuses émissions de télévision. Il a entre autres été analyste des matchs de football pour plusieurs réseaux américains.

O.J. Simpson non coupable

Média : Télévision

Émission : Montréal ce soir

Date de diffusion : 3 octobre 1995

Invité(s) : Marcia Clark, Johnnie Cochran, Fred Coleman, Christopher Darden, Gill Garcetti, Robert Lahaie, Daniel Rock, Jason Simpson

Ressource(s) : Simon Durivage, Claude Gervais, Julie Miville-Dechêne

Durée : 11 min 57 s

Dernière modification :
28 septembre 2005


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Claire Lortie acquittée
Télévision
1 min 57 s
17 octobre 1983
L'affaire Claire Lortie a passionné le Québec pendant près d'un an : retour sur un fait divers.
Clinton nie toute relation sexuelle avec Monica Lewinsky
Télévision
4 min 17 s
26 janvier 1998
« Je n'ai jamais eu de relations sexuelles avec cette femme, Mademoiselle Lewinsky », scande le président américain.

Ne pas deleter...fix IE6