Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Célébrations · Noël dans la rue

Vous devez ouvrir une session pour commenter ce clip.

Touchant reportage qui m'inspire et me sensibilise au vrai sens de Noël. J'admire et félicite la Maison Radio-Canada pour avoir explore la vie de nos moins fortunés qui semblent pour moi bien comprendre le vrai sens de Noël, possiblement mieux que moi. Je recommende ce vidéo a tous les plus fortunés qui se questionnent sur la commercialité de nos Fêtes.

Soumis par : Guy Lapointe


Noël dans la rue

Date de diffusion : 24 décembre 1994

Issu de la tradition chrétienne, Noël est désormais célébré par un grand nombre de non-croyants. La plus populaire des fêtes religieuses occidentales donne lieu aux retrouvailles, à l'échange de vœux et de cadeaux. Chaque 25 décembre, l'Église encourage les fidèles à penser aux plus démunis et invite au partage.

La veille de Noël 1994, l'abbé Roland Leclerc rencontre des sans-logis et des gens qui les soutiennent. Il leur demande ce que représente pour eux la fête de Noël.

Le 24 décembre 1994, une messe de minuit est célébrée à la Maison du Père de Montréal par le cardinal Jean-Claude Turcotte. Devant une assemblée formée en majorité de personnes sans domicile fixe, il souhaite que la charité de Noël dure tout au long de l'année et que l'amour puisse vaincre la misère, la peur et la solitude.

Mgr Turcotte avait célébré sa première messe de Noël comme archevêque de Montréal auprès des démunis de la Maison du Père en 1990.

La Maison du Père, boulevard René-Lévesque à Montréal, accueille chaque jour plus de 100 itinérants en 1994. L'organisme de charité offre un refuge temporaire pour des sans-abri, des immigrants sans ressources, des alcooliques et des toxicomanes.

Le père Guy Laforte et Mgr Paul Grégoire, le prédécesseur du cardinal Turcotte, fondent les Œuvres de la Maison du Père en octobre 1969. L'organisme de bienfaisance accueille des hommes démunis de 25 ans et plus qui veulent retrouver leur dignité. Ces derniers peuvent y être écoutés et même suivre une thérapie.

Noël dans la rue

• À Rome, au IVe siècle, l'Église chrétienne fixe au 25 décembre le jour de la fête de Noël, célébration de la venue du Seigneur sur la terre. Cette date correspond alors à la fête païenne appelée « renaissance du soleil » qui souligne le solstice d'hiver. À partir de cette période de l'année, les jours commencent à s'allonger.

• Le mot « Noël » tire son origine du mot latin natale, qui signifie « naissance ».

• À Montréal, le père Emmett « Pops » Johns et l'équipe du Bon Dieu dans la rue aident les jeunes sans ressources depuis 1989. Pops et ses bénévoles ont accueilli des milliers de jeunes en difficulté dans leur roulotte, leur offrant réconfort, vêtements et nourriture.

• En juin 2003, la Maison du Père entreprend la construction d'un nouveau bâtiment de quatre étages afin de répondre aux besoins grandissants des sans-abri de Montréal. L'édifice permettra l'accueil d'une vingtaine de personnes supplémentaires par soir.

• En plus d'animer Le Jour du Seigneur pendant près de vingt ans et un certain nombre d'émissions spirituelles de radio et de télévision, Roland Leclerc était également prêtre. Ce natif de Trois-Rivières était apprécié pour sa simplicité, sa générosité et sa capacité d'écoute.

• Souffrant d'une tumeur au cerveau dont il ignorait l'existence, l'abbé Leclerc meurt dans un accident tragique le 20 novembre 2003. Ses amis lui rendent un dernier hommage lors de ses funérailles à la basilique de Cap-de-la-Madeleine.

Noël dans la rue

Média : Télévision

Émission : L' Avant-minuit

Date de diffusion : 24 décembre 1994

Invité(s) : Lydie Auger, Père Emmett Johns

Ressource(s) : Roland Leclerc

Durée : 5 min 35 s

Dernière modification :
17 juillet 2006


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Roi des forêts… et des villes
Télévision
2 min 25 s
7 décembre 1987
Au mois de décembre de chaque année, les conifères – vrais ou faux – envahissent maisons et bureaux, nous rappelant que Noël approche.
La petite histoire du « Boxing Day »
Radio
6 min 13 s
26 décembre 2000
Pourquoi le jour de cohue dans les magasins le lendemain de Noël s'appelle-t-il le « Boxing Day »? Daniel Turcotte a fait enquête.