Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Célébrations · Enfants déguisés et maisons hantées

Enfants déguisés et maisons hantées

Date de diffusion : 31 octobre 2001

Le 31 octobre, les petits Nord-Américains envahissent les rues pour quêter des bonbons de maison en maison. Dans ce reportage radiophonique, un anthropologue explique l'importance de cette fête.

Le terme « Halloween » date du Moyen-Âge et tire sa racine du vieil anglais All Hallow Eve désignant la veille de la fête de tous les saints. Cette fête remonte à la nuit des temps, tirant ses racines du fin fond des forêts celtiques à l'époque des druides, avant l'ère chrétienne.

Selon une légende celtique, les paysans croyaient que, après l'automne, le soleil devenait prisonnier de l'hiver. De peur qu'il ne revienne pas, ils lui consacraient un festival à la fin du mois d'octobre durant lequel ils imploraient son retour en été. Un immense feu était allumé dans la nuit et, le lendemain, les paysans venaient récupérer un morceau de bois brûlant pour allumer d'autres feux. Des repas étaient préparés sur ces feux et les gens se déguisaient en costumes faits de peaux d'animaux. Ces costumes avaient, disait-on, le pouvoir de protéger les gens.

Afin que la nouvelle année soit placée sous les meilleurs auspices, les Gaulois respectaient, de leur côté, certains rituels. À la tombée de la nuit, ils se réunissaient en cercle autour de l'autel, d'où jaillissait un feu sacré que les druides étouffaient puis recréaient en frottant des branches de chêne. Ce nouveau feu avait pour effet d'effrayer les mauvais esprits et d'honorer le dieu du Soleil. Une braise incandescente était ensuite remise à chaque chef de famille. Le feu sacré devait brûler jusqu'à l'automne suivant et veiller sur la maisonnée.

Grimés et vêtus d'habits étranges, les Gaulois se rassemblaient au village durant plusieurs jours afin de chasser les mauvais esprits récalcitrants et déposaient des offrandes devant leurs portes. La fête pouvait durer une quinzaine de jours.

Les Celtes ont disparu mais les coutumes populaires se sont développées en Irlande, en Écosse et au pays de Galles. L'immigration irlandaise propagera la coutume aux États-Unis, où l'Halloween est une fête nationale très populaire.

Enfants déguisés et maisons hantées

• Tandis que les Gaulois fêtaient les morts, les Romains célébraient Pomone, la déesse des Fruits et des Jardins. Les couleurs d'Halloween, noir et orange, symbolisent ainsi la mort et la moisson.

• Les Celtes sont les ancêtres des Irlandais, des Gallois et des Écossais installés en Europe de 1200 à 150 avant Jésus-Christ. On les retrouvait des deux côtés de la Manche.

• Dans ces temps reculés, la fête du Samain, comme la nomment les Celtes, débute dans la nuit du 31 octobre, soit le dernier jour de l'année. Selon la légende, Samain, le seigneur de la Mort, incite les fantômes des morts à hanter le monde des vivants durant cette nuit.

• En l'an 840, le pape Grégoire IV décide que la Toussaint aurait lieu le 31 octobre. Mais ce serait en 1048 qu'Odilon de Cluny (962-1049) aurait décrété le 2 novembre jour des Morts.

• Saint Odilon, religieux français, fut chanoine de l'église St-Julien de Brioude avant de devenir le cinquième abbé de Cluny. Il créa également l'Ordre de Cluny, soit un vaste réseau d'établissements dépendant de l'abbaye mère.

• Les druides sont les héritiers et les dépositaires de la tradition et du savoir celtique. Savants naturalistes, astronomes ou herboristes, ils jouaient aussi le rôle de juges dans les affaires publiques et privées.

• On raconte que les druides étudiaient dans les forêts bretonnes car elles étaient très boisées, donc protectrices et intimistes. Mais l'essor du christianisme tentera de mettre un terme au druidisme.

Enfants déguisés et maisons hantées

Média : Radio

Émission : Montréal-express

Date de diffusion : 31 octobre 2001

Invité(s) : Jean-Jacques Chalifoux

Ressource(s) : Frank Desoer, Richard Massicotte

Durée : 8 min 16 s

Dernière modification :
3 octobre 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Morgentaler condamné
Radio
1 min 48 s
Le Dr Henry Morgentaler a été reconnu coupable d'avoir pratiqué un avortement par la Cour d'appel du Québec, malgré son acquittement par un jury.
Produire des émissions durant la crise du verglas
Radio
3 min 13 s
L'entreprise publique est accusée de gaspiller l'électricité.