Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Société · Célébrations · L'Expo 30 ans après

L'Expo 30 ans après

Date de diffusion : 25 avril 1997

Le jour de la fermeture de l'Expo, Jean Drapeau prévoit des lendemains glorieux pour Terre des hommes. Son rêve d'une exposition permanente n'a cependant pas survécu. Au fil du temps, la plupart des pavillons sont tombés à l'abandon ou ont été détruits.

Trente ans plus tard, en avril 1997, Le Téléjournal rappelle avec nostalgie l'exposition universelle de Montréal. Le journaliste Gilles Sirois commente des images de l'évènement et énumère les nouvelles vocations des pavillons américain, français et québécois.

Même si Terre des hommes a connu une durée de vie plus courte que prévue par le maire Drapeau, le site de l'Expo a repris vie lors d'événements spéciaux. Les Jeux olympiques de 1976 installent un bassin sur l'île Notre-Dame pour les compétitions d'aviron. En 1980, les Floralies internationales de Montréal se déroulent sur les îles de l'Expo.

Depuis 1978, chaque année, le Grand Prix de Formule Un du Canada attire des milliers de personnes sur l'ancien site de l'exposition. L'hiver, la Fête des Neiges accueille les familles sur les îles Sainte-Hélène et Notre-Dame.

La Ronde, avec ses montagnes russes et son immense grande roue, continue d'attirer petits et grands. Vendue en 2001 par la ville de Montréal à l'entreprise américaine Six Flags, elle compte désormais plus d'une trentaine de manèges.

Un des projets les plus ambitieux de l'Expo, Habitat 67, est devenu un complexe résidentiel très prisé. Construite au coût de plus de 11 millions de dollars, cette réalisation de l'architecte canadien Moshe Safdie comprend 158 maisons composées de 354 unités de béton préfabriqués. Pendant l'Expo, vingt-six des maisons étaient ouvertes au public.

L'Expo 30 ans après

• Après Montréal, la ville d'Osaka, au Japon, accueille une exposition universelle en 1970, sur le thème « Progrès humain dans l'harmonie ». L'exposition universelle est de retour en terre canadienne, à Vancouver en 1986.

• Après l'exposition d'Osaka , ce n'est qu'en 1992 à Séville, en Espagne, que le monde reverra une exposition de l'ampleur de celle de l'Expo 67.

• Une fois l'Expo terminée, de nombreux pavillons sont donnés à la Ville de Montréal, par exemple celui des États-Unis. En juin 1995, ce pavillon devient le Centre d'interprétation du Saint-Laurent, connu sous le nom de Biosphère.

• Malgré les efforts du maire Drapeau pour le conserver, le pavillon soviétique est démonté puis réinstallé à Moscou afin de devenir un palais des sports.

• Depuis 1993, l'édifice du pavillon du Québec loge, avec l'ancien pavillon de la France, le complexe du Casino de Montréal.

• Le îles Sainte-Hélène et Notre-Dame connaissent une « deuxième vie » lors du 350e anniversaire de Montréal, en 1992. À partir de ce moment, le Parc des îles coordonne diverses activités et développe le site.

• L'endroit, connu sous le nom de Parc Jean-Drapeau depuis l'an 2000, possède maintenant une plage de sable, très appréciée des Montréalais par temps de canicule.

L'Expo 30 ans après

Média : Télévision

Émission : Montréal ce soir

Date de diffusion : 25 avril 1997

Ressource(s) : Gilles Sirois

Durée : 3 min 03 s

Dernière modification :
4 mars 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Jean Drapeau veut l'expo!
Radio
6 min 33 s
À l'automne 1962, le maire de Montréal se rend à Paris pour que sa ville obtienne l'exposition universelle.
Ouverture officielle de l'Expo 67
Télévision
23 min 22 s
27 avril 1967
L'inauguration officielle de l'Expo, diffusée aux quatre coins du monde, a lieu le 27 avril 1967.