Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sciences et technologies · Technologie · Vidéosurveillance à l'école

Vidéosurveillance à l'école

Date de diffusion : 28 février 1994

En 1994, trois écoles de Winnipeg, dont le St. James Collegiate, mettent en œuvre un projet pilote de surveillance par caméras qui, selon les propos des autorités scolaires recueillis par le journaliste Marc-André Masson, donne plus que les résultats escomptés. Depuis, de nombreuses écoles à travers le pays emboîtent le pas.

Comme en témoigne le reportage, la vidéosurveillance dans les écoles répond aux mêmes motivations que la vidéosurveillance dans les rues, et soulève les mêmes questions et enjeux.

Les défenseurs du droit à la vie privée appellent à la vigilance. La décision de recourir à la vidéosurveillance doit se faire en concertation avec le milieu scolaire, et d'autres moyens de prévention et d'intervention doivent d'abord être envisagés.

L'attente raisonnable au respect de la vie privée doit prévaloir. La présence de caméras doit donc être clairement indiquée, et les caméras dans les toilettes et les vestiaires sont interdites. En outre, des normes strictes devraient encadrer l'utilisation des enregistrements.

Si, selon les autorités scolaires, la vidéosurveillance permet de lutter contre la vol et les actes de vandalisme, la preuve n'a pas été faite hors de tout doute qu'elle peut prévenir la violence.

L'explosion d'une bombe artisanale dans une école de Laval en 2003, la fusillade de l'école Taber en Alberta et la tuerie de Littleton aux Etats-Unis en 1999 n'ont pu être empêchées. Les trois écoles, pourtant, étaient munies d'un dispositif de surveillance vidéo.

Vidéosurveillance à l'école

• En avril 1999, peu de temps après que deux élèves d'une école de Littleton au Texas ont abattu treize de leurs pairs, un adolescent de 14 ans fait irruption dans l'école secondaire Taber en Alberta, tue un élève et en blesse un autre.

• En novembre 2003, à la polyvalente Horizon-Jeunesse de Laval, une bombe artisanale explose dans la cafétéria sur l'heure du dîner. Une dizaine d'élèves sont légèrement blessés. Deux adolescents sont appréhendés dans cette affaire.

• À Laval et à Littleton, les images captées par les caméras de surveillance ont contribué à l'identification des coupables.

• En septembre 2003, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) dépose son mémoire dans le cadre des audiences de la Commission d'accès à l'information du Québec sur la vidéosurveillance dans les lieux publics. Elle déplore que les élèves doivent subir une surveillance continue non pas pour leur propre sécurité, mais parce que l'établissement cherche d'abord à protéger ses équipements.

Vidéosurveillance à l'école

Média : Télévision

Émission : Ce soir

Date de diffusion : 28 février 1994

Invité(s) : Gordon Tovell

Ressource(s) : Marc-André Masson

Durée : 1 min 39 s

Dernière modification :
13 juillet 2004


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip