Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sciences et technologies · Technologie · Vidéosurveillance et droit à la vie privée

Vidéosurveillance et droit à la vie privée

Date de diffusion : 9 octobre 1998

Au Canada, les premières caméras de surveillance font leur apparition dans les années 1960. Elles sont alors utilisées dans les banques et les commerces de luxe, pour dissuader ou identifier les malfaiteurs, ainsi que sur le réseau routier, pour la gestion de la circulation.

Cependant, le développement de la technologie et de l'informatique aidant, c'est à partir des années 1990 que la vidéosurveillance connaît un véritable essor au pays. Le journaliste Jean-François Bélanger observe la même tendance en France.

Au Canada, la vidéosurveillance pose les mêmes enjeux qu'ailleurs. Sa présence accrue dans les lieux publics, son utilisation lors de filatures d'employés et sur certains lieux de travail, le développement de technologies de pointe alliant vidéosurveillance et système de reconnaissance faciale, sont autant de situations qui préoccupent les défenseurs du droit à la vie privée.

La situation au Canada inquiète d'autant plus qu'en 2003 aucune loi n'encadre encore l'utilisation de la vidéosurveillance.

Les tenants de la vidéosurveillance estiment qu'elle aide à prévenir les fraudes, contribue au respect de l'ordre et rend la société plus sûre.

La situation en Grande-Bretagne illustre bien cette tendance. Avec plus de 2 500 000 caméras répertoriées sur son territoire en 2003, ce pays est considéré comme le plus surveillé de la planète. La surveillance dans les lieux publics est fréquente, notamment dans les centres-villes, où un Britannique peut être filmé jusqu'à 300 fois dans une journée!

Vidéosurveillance et droit à la vie privée

• Au Québec, les premières caméras destinées à la surveillance du réseau routier ont été installées dans la région de Montréal, dans les tunnels Louis-Hippolyte-Lafontaine en 1967, Ville-Marie en 1974 et Viger en 1986.

• La Société des alcools compte parmi les premiers organismes publics au Québec à s'être dotés, dès 1975, de systèmes de télévision en circuit fermé dans le but d'assurer la sécurité des biens et des personnes, tant dans ses entrepôts que dans ses succursales.

• Le premier centre de gestion de la circulation au Québec ouvre ses portes en 1994 sur l'île de Montréal. Le système de surveillance et de gestion comprend notamment des caméras, des panneaux électroniques à messages variables et des stations de détection des véhicules.

• La Société de transport de Montréal (STM) a entrepris l'implantation de son système de télévision en circuit fermé en 1991.

• Ce sont notamment les actes terroristes menés par l'Armée républicaine irlandaise qui ont incité la Grande-Bretagne à recourir à la vidéosurveillance dans le but d'assurer la sécurité de ses habitants et de son territoire.

• De nombreux observateurs estiment que, dans la foulée des événements du 11 septembre 2001, les États-Unis pourraient ravir à la Grande-Bretagne son titre de pays le plus surveillé au monde.

Vidéosurveillance et droit à la vie privée

Média : Télévision

Émission : Zone libre

Date de diffusion : 9 octobre 1998

Invité(s) : Gérald Denis, Georges Despret, Antoine Goetzman, Dominique Guiseppi, Jean-François Poulard, Sophie Suretet

Ressource(s) : Jean-François Bélanger

Durée : 9 min 42 s

Dernière modification :
19 mars 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Biométrie et contrôle d'identité
Télévision
11 min 22 s
La biométrie a la cote depuis les attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis.
Des employeurs zélés et des employés lésés?
Radio
5 min 52 s
La surveillance vidéo d'employés viole-t-elle leur droit à la vie privée? Aux tribunaux de trancher.