Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sciences et technologies · Technologie · La téléphonie sur la Côte-Nord

La téléphonie sur la Côte-Nord

Date de diffusion : 28 septembre 1988

Le Grand Nord et certains coins reculés du pays bénéficieront tardivement du réseau téléphonique pancanadien.

Thérèse Poirier-Jomphe, ex-employée de Québec-Téléphone, relate son départ de Rimouski pour la Côte-Nord, en 1949. Elle raconte son expérience comme téléphoniste dans cette région éloignée des grands centres. Le directeur des relations publiques de la société, Louis Arsenault, explique ensuite les difficultés rencontrées pour l'installation du réseau téléphonique sur la Côte-Nord.

Le manque de réseaux téléphoniques forme longtemps un obstacle aux communications interurbaines. Le peu de ressources obligent des médecins de campagne à installer les premiers des lignes entre leur cabinet, la pharmacie et les résidences de leurs patients. Des municipalités devront entretenir leur propre service téléphonique.

Pour communiquer sur de grandes distances, le passage par de multiples centraux nécessitait l'intervention de plusieurs téléphonistes. Avec le temps, l'installation de supports de liaison, comme les câbles, la fibre optique et les pylônes de communication par micro-ondes, a amélioré les connexions entre les lieux éloignés les uns des autres.

Au début des années 1930, le réseau téléphonique transcanadien est mis en place avec succès entre Vancouver et Halifax. La pose de câbles sous terre et l'utilisation d'antennes micro-ondes étendront encore plus le réseau téléphonique du pays.

La technologie des micro-ondes est issue du système de radars, mis au point par la Grande-Bretagne dans les années 1930. Les télécommunications canadiennes l'utilisent à partir de l'après-guerre. En novembre 1948, des antennes hertziennes relient l'Île-du-Prince-Édouard à la Nouvelle-Écosse. L'arrivée de la télévision accélérera le développement d'un réseau hertzien au pays.

La téléphonie sur la Côte-Nord

• Vers 1898, le docteur Ferdinand Demers de Saint-Octave-de-Métis, dans l'est du Québec, fonde la Compagnie de téléphone de la Métis. En 1899, l'entreprise de 33 abonnés supplante Bell dans la région en offrant une commission aux téléphonistes. Vendue à l'homme d'affaires Jules A. Brillant en juin 1927, l'entreprise portera le nom de Québec-Téléphone à partir de 1955.

• Avec la création d'entreprises similaires dans les campagnes du pays, le téléphone cessera d'être réservé à l'élite urbaine.

• Les trois provinces des Prairies se dotent de réseaux téléphoniques publics au début du 20e siècle : le Manitoba Telephone System (MTS), le Sask Tel, l'Alberta Government Telephones (AGT).

• La Colombie-Britannique aura également un service téléphonique public, BC Tel. L'entreprise passera sous le contrôle des Américains au cours des années 1920.

• Les villes d'Edmonton, de Thunder Bay et de Kenora détiendront un réseau municipal de téléphone géré par leur conseil municipal.

• Dès 1910, une entreprise téléphonique, la Maritime Telephone and Telegraph Co. (MT&T), se développera au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse et à l'Île-du-Prince-Édouard. Bell Canada devient l'actionnaire principal de cette société en 1966 et obtient, à partir de 1970, une participation majoritaire dans la Newfoundland Telephone Company de Terre-Neuve.

• Selon Statistique Canada, 28,2 % des Canadiens sont propriétaires d'un téléphone en 1956. Le nombre de postes téléphoniques se multiplie surtout après la Seconde Guerre mondiale.

• Le réseau hertzien canadien compte 139 stations, construites entre 1955 et 1958 par les sociétés de téléphone canadiennes.

• En décembre 1954, le Canada entreprend les travaux de construction d'un câble téléphonique transatlantique en collaboration avec la Grande-Bretagne et les États-Unis. Le 25 septembre 1956, une communication téléphonique entre Ottawa, Londres et New York inaugure le câble. Ce dernier sera en service jusqu'en 1978.

La téléphonie sur la Côte-Nord

Média : Radio

Émission : Au fil du temps

Date de diffusion : 28 septembre 1988

Invité(s) : Louis Arsenault, Thérèse Jomphe-Poirier

Ressource(s) : Louis Amyot

Durée : 7 min 07 s

Dernière modification :
16 novembre 2007


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
L'invention d'Alexander Graham Bell
Radio
22 min 57 s
Le vibraphone de Graham Bell transmet la voix humaine à distance pour la première fois, en 1876.
Une visite au musée du téléphone
Télévision
21 min 51 s
En 1957, le musée de l'entreprise Bell à Montréal dévoile sa collection aux journalistes de Radio-Canada.