Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sciences et technologies · Technologie · Des technologies au service de la forêt

Des technologies au service de la forêt

Date de diffusion : 9 juillet 2000

L'explosion des technologies de pointe depuis les années 1970 a donné un souffle nouveau à la lutte contre les feux de forêt. Le Canada est d'ailleurs devenu un chef de file en la matière et son expertise est sollicitée dans plusieurs pays.

Les organismes de protection peuvent faire appel à des technologies déjà utilisées dans d'autres domaines ou innover en créant des outils spécialement adaptés à leurs besoins. En 2000, François Lefebvre, de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU), parle de ceux que l'organisme québécois utilise.

À l'été 2000, REMSAT, un réseau intégré de satellites de télécommunications, d'observation de la Terre et de positionnement mondial (GPS), est testé pour la première fois en Colombie-Britannique. REMSAT fournit des données en temps réel sous forme de cartes et de vidéos. Il permet de détecter les foyers d'incendies, d'établir une communication permanente entre les équipes d'intervention et le poste de contrôle, de localiser les pompiers forestiers, de même que l'équipement lourd et les aéronefs. L'expérience se révèle être un succès. Mais pour François Lefebvre, REMSAT n'est pas adéquat pour le Québec.

Six ans plus tôt, en 1994, la SOPFEU innove en développant le Global Positioning System-FEU (GPSF). Le GPSF combine les technologies du positionnement par satellites, de l'informatique et des radiocommunications. Il permet au pilote affecté à la détection aérienne d'établir sa position et de localiser avec plus de précision les incendies. Ces informations sont transmises automatiquement au centre de coordination. Ce dernier peut alors suivre les déplacements des différents avions en mission, assurant d'autant mieux la sécurité des pilotes, et obtenir un portrait plus juste de la situation.

Des technologies au service de la forêt

• Le système de positionnement mondial (Global Positioning System ou GPS) a été conçu pour l'armée américaine à la fin des années 1970. L'armée s'en servait notamment pour déterminer la position de ses avions et de ses navires. Son usage s'est depuis répandu dans de nombreux domaines. Le GPS est constitué d'un réseau de 24 satellites. En tout temps, des récepteurs terrestres mobiles peuvent capter les signaux radio d'au moins trois d'entre eux. Par triangulation, le récepteur peut connaître sa propre position.

• REMSAT : Real-time Emergency Management par Satellite ou gestion des situations d'urgence en temps réel par satellite. Le réseau a été pris en charge par l'Agence spatiale européenne en juillet 1999. Il a été conçu pour faciliter la gestion des catastrophes terrestres telles que les incendies forestiers, les tremblements de terre, les ouragans, etc. Il fonctionne à partir de satellites déjà existants, notamment les satellites canadiens Anik. Bien que l'expérience en Colombie-Britannique ait été un succès, REMSAT en était encore au stade expérimental en 2002 au Canada.

• Le Canada a conçu la méthode canadienne d'évaluation des dangers d'incendie de forêt (MCEDIF). Elle englobe la méthode de prévision du comportement des incendies de forêt (MCPCI) et la méthode de l'indice forêt-météo (MCIFM). À elles trois, elles permettent d'identifier, de prévenir et de gérer les risques d'incendies de forêt. Leur efficacité est reconnue par de nombreux pays pour qui elles ont, en partie, été adaptées.

• Au Québec, le Service de la protection des forêts du Québec est créé en 1905. Jusqu'en 1971, près de 40 organismes de protection sont gérés entre autre par des coopératives de concessionnaires et des propriétaires de forêts privées. En 1972, ils sont remplacés par sept sociétés de conservation régionales. Mais les nouvelles technologies appellent bientôt une redéfinition des méthodes de détection et de lutte. En 1994, les sociétés fusionnent et créent la SOPFEU. L'organisme sans but lucratif coordonne désormais l'ensemble des opérations sur le territoire québécois.

• En raison de l'immensité du territoire canadien, la télédétection apparaît comme un moyen efficace d'obtenir un portrait global des incendies en activité, et ce presqu'en temps réel. Elle peut se faire à l'aide de photographies aériennes infrarouges ou à partir d'images numériques captées notamment par des satellites.

Des technologies au service de la forêt

Média : Radio

Émission : Les Années lumière

Date de diffusion : 9 juillet 2000

Invité(s) : François Lefebvre

Ressource(s) : Chantal Srivastava

Durée : 4 min 57 s

Dernière modification :
7 juin 2006


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Endeavour 1996 : mission scientifique STS-77
Radio
8 min 11 s
De nombreuses expériences scientifiques sont réalisées par Marc Garneau lors de son voyage de 1996.
Sauvés par les singes!
Radio
7 min
En faisant croître le virus de la polio sur des reins de singes, les scientifiques développent un vaccin pour prévenir la maladie.